WTA : Quand Osaka manie l'ironie

WTA : Quand Osaka manie l'ironie©panoramic, Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le mardi 29 mars 2022 à 13h20

A l'idée de Stefanos Tsitsipas d'instaurer des matchs en cinq sets chez les dames, Naomi Osaka avait son mot à dire et la Japonaise ne s'est pas empêchée de manier l'ironie.



Naomi Osaka est en forme. Du moins, actuellement, sur les courts. Et pour cause, la Japonaise, aujourd'hui âgée de 24 ans et redescendue à la 77eme place mondiale, s'est qualifiée pour les quarts de finale du tournoi WTA 1000 de Miami, après sa victoire contre l'Américaine Alison Riske, 50eme joueuse mondiale, en deux manches (6-3, 6-4) et 1h32 de jeu. Sa prochaine adversaire, pour une place dans le dernier carré, sera une autre Américaine, en la personne de Danielle Collins, onzième joueuse mondiale et tête de série n°9. Grâce à cette belle aventure du côté de la Floride, Osaka, ancienne numéro une mondiale, pourrait gagner une seule place, voire se retrouver 57eme en cas de qualification pour le dernier carré, ou bien remonter à la trentième place en cas de victoire finale.

"Est‐ce qu'il veut jouer au meilleur des 9 sets ?"

Outre sa bonne forme actuelle raquette à la main, la Japonaise a également montré sa bonne forme, en conférence de presse. Osaka a même su manier l'ironie, lorsqu'on a lui a ressorti de récentes déclarations du Grec Stefanos Tsitsipas, visiblement toujours aussi partisan d'une instauration de matchs en cinq sets chez les dames. Ce à quoi la numéro une japonaise a ainsi notamment répondu, dans des propos relayés par le site internet We Love Tennis : "Est‐ce qu'il veut jouer au meilleur des 9 sets ? J'ai envie de lui dire que s'il veut me faire plus jouer alors moi aussi je vais lui suggérer des nouvelles choses. Il est drôle. De toute façon, j'ai le sentiment que cela changerait la structure du tennis féminin. De plus, il faudra probablement aussi beaucoup de temps pour être mis en œuvre, mais bon j'ai aussi envie de dire que c'est encore une idée d'un homme sur le tennis féminin et en général cela ne va pas bien loin."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.