Nadal toujours plus fort

Nadal toujours plus fort©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, publié le vendredi 02 octobre 2020 à 19h27

Rafael Nadal a encore concassé son vis-à-vis vendredi, pour le compte du troisième tour de Roland-Garros. Cette fois, c'était au tour du malheureux Stefano Travaglia, qui n'a gagné que cinq petits jeux (6-1, 6-4, 6-0).

Six points. C'est le total assez ahurissant amassé lors du premier set par Stefano Travaglia, livré en pâture comme attendu face à Rafael Nadal (6-1, 6-4, 6-0). Jeté dans la fosse aux lions, l'Italien a été exceptionnel en début de deuxième manche, inscrivant cinq points de suite pour mener 1-0, 0-15 ! Et puis, il faut bien que "Rafa" joue un peu quand même, histoire de se préparer un minimum pour la deuxième semaine. Alors, le duodécuple vainqueur de Roland-Garros a laissé traîner jusqu'à 3-3 dans le deuxième set, avant de faire le break pour quand même assurer le coup.

La troisième manche, ensuite, a plus ressemblé à la première : 6-0, mais tout de même huit points pour Travaglia cette fois. L'idée n'est évidemment pas de se moquer de notre ami transalpin, plus d'appuyer à nouveau sur la santé parfaite du maître espagnol, qui s'impose en 1h35' (contre 1h40' au tour précédent, le record de 2020 reste pour Novak Djokovic jeudi contre Ricardas Berankis, en 1h25'). Son prochain adversaire Sebastian Korda aura beau convoquer tous les souvenirs de son père Petr, il y a fort à parier que ça ne suffise pas non plus. Prendre un set serait un exploit presque monumental.

"J'ai vu jouer Petr Korda à la télévision à de nombreuses reprises, sourit Rafael Nadal. Même si j'étais jeune à l'époque, je jouais déjà au tennis. Je joue depuis que j'ai trois ans ! Je connais donc son père, je sais que c'était un excellent joueur. En revanche, ce que ça signifie de négatif, c'est que j'ai 34 ans ! Ça, c'est le côté moins sympathique. Mais je suis content, je sais qu'il joue bien. C'est un jeune, il a de la puissance, plein d'énergie et un avenir énorme. J'espère simplement qu'il ne va pas le concrétiser là ! Il sera difficile à battre, je suis prêt à mener un bon combat." Ce qu'il ne fallait pas entendre... Bon courage à toute la famille Korda, y compris les soeurs golfeuses Jessica et Nelly qui devraient aussi jeter un oeil.

ROLAND-GARROS (Paris, France, Grand Chelem, terre battue, 42 661 000€)
Tenant du titre : Rafael Nadal (ESP)

3eme tour
Djokovic (SER, n°1) - Galan (COL, LL)
Garin (CHI, n°20) - Khachanov (RUS, n°15)
Bautista Agut (ESP, n°10) - Carreño Busta (ESP, n°17)
Altmaier (ALL, Q) - Berrettini (ITA n°7)

Fucsovics (HON) - Monteiro (BRE)
Anderson (AFS) - Rublev (RUS, n°13)
Carballes Baena (ESP) - Dimitrov (BUL, n°18)
Bedene (SLO) - Tsitsipas (GRE, n°5)

Sonego (ITA) bat Fritz (USA, n°27) : 7-6 (5), 6-3, 7-6 (17)
Gombos (SLQ) - Schwartzman (ARG, n°12)
Gaston (FRA, WC) bat Wawrinka (SUI, n°16) : 2-6, 6-3, 6-3, 4-6, 6-0
Thiem (AUT, n°3) bat Ruud (NOR, n°28) : 6-4, 6-3, 6-1

A.Zverev (ALL, n°6) - Cecchinato (ITA, Q)
Sinner (ITA) bat Coria (ARG) : 6-3, 7-5, 7-5
Korda (USA, Q) bat Martinez (ESP, Q) : 6-4, 6-3, 6-1
Nadal (ESP, n°2) bat Travaglia (ITA) : 6-1, 6-4, 6-0

Vos réactions doivent respecter nos CGU.