Djokovic et Tsitsipas dans un fauteuil, Berrettini et Khachanov assurent

Djokovic et Tsitsipas dans un fauteuil, Berrettini et Khachanov assurent©Media365

Aurélien CANOT, publié le jeudi 01 octobre 2020 à 20h52

Novak Djokovic, Stefanos Tsitsipas, Matteo Berrettini, Karen Khachanov et Grigor Dimitrov ont tous validé leur billet pour le troisième tour de Roland-Garros. En revanche, Jan-Lennard Struff, lui, a chuté, tout comme Denis Shapovalov.

La sixième sera-t-elle la bonne pour Grigor Dimitrov ? Déjà parvenu cinq fois au troisième tour sur la terre battue parisienne, dont quatre fois sur ses quatre dernières participations, le Bulgare s'est offert une nouvelle chance d'enfin dépasser ce stade du tournoi sur lequel il fait un blocage depuis le début de sa carrière. Jeudi, l'ancien numéro 3 mondial, aujourd'hui 20eme, a validé son billet pour un quatrième seizième de finale consécutif dans la Capitale, en disposant aisément du Slovaque Martin en trois sets (6-4, 7-6, 6-1). Quart de finaliste l'année dernière, Karen Khachanov a confirmé qu'il ne se sentait jamais aussi à l'aise qu'à Paris. Le vainqueur du tournoi de Bercy 2018 poursuit lui aussi sa route. Toutefois, contrairement à Dimitrov, le Russe a dû sortir vainqueur d'une lutte terrible de près de quatre heures et trois jeux décisifs contre le Tchèque Vesely (6-1, 6-7, 7-6, 7-6) pour obtenir le droit de poursuivre sa route. Pour une place en deuxième semaine, le numéro 16 au classement ATP devra écarter, samedi, une autre tête de série du tournoi Christian Garin (n°20). Mal embarqué face au surprenant tombeur d'Ugo Humbert au premier tour, le Chilien a su renverser complètement la vapeur face à l'Australien Marc Polmans (6-7, 6-2, 7-6, 6-4) pour se hisser lui aussi au troisième tour.

Struff, la mauvaise blague...



Après son exploit face à Daniil Medvedev, Marton Fucsovics a, de son côté, confirmé en ne laissant aucun set (7-6, 6-3, 7-5) à un autre joueur mieux classé que lui dans la hiérarchie, l'Espagnol Albert Ramos-Viñolas. Le Hongrois, qui passe actuellement le plus beau Roland-Garros de sa vie, se frottera, dans deux jours, au Brésilien Monteiro, facile vainqueur lui aussi de l'Américain Gijon. Malheureusement pour Jan-Lennard Struff, il fallait bien qu'une tête de série chute ce jeudi. Et c'est tombé sur l'Allemand, surpris par son compatriote Daniel Altmaier, issu des qualifications, mais qui poursuit sa belle semaine parisienne avec ce succès en trois manches (6-3, 7-6, 6-3), face au 32eme mondial. Tête de série numéro 30 de ce Roland-Garros, Struff s'était cassé les dents sur Novak Djokovic à Cincinnati comme à l'US Open, avec, à chaque fois, une leçon donnée par le Serbe. Cette défaite face à l'inconnu Altmaier, 186eme mondial, devrait lui laisser un goût bien plus amer encore.

Djokovic s'est baladé

Le numéro un mondial n'a pas de temps à perdre. En effet, ce jeudi, le Serbe Novak Djokovic, tête de série n°1, s'est tranquillement qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros, en disposant du Lituanien Ricardas Berankis, 66eme joueur mondial, en trois petits sets (6-1, 6-2, 6-2) et 1h22 de jeu. Dans la première manche, le Serbe s'est procuré deux balles de break, à chaque fois converties, pour s'offrir deux des trois mises en jeu de son adversaire, pour ensuite conclure sur un jeu blanc (6-1). Dans la deuxième manche, après avoir pris de nouveau le service du Lituanien, cette fois d'entrée, Novak Djokovic a, cette fois, dû sauver deux balles de débreak dans la foulée. Plus de peu que de mal donc pour le meilleur joueur du monde, qui a de nouveau breaké son adversaire, juste avant de remporter cette deuxième manche (6-2). Enfin, dans la troisième et dernière manche, la tête de série n°1 a continué son cavalier seul. Grâce à deux breaks, il a même mené 4-0, avant de continuer tranquillement, jusqu'à conclure (6-2). Au troisième tour, le Serbe affrontera un lucky loser, en la personne du Colombien Daniel Elahi Galan Riveros.

Shapovalov, tout ça pour rien

4h57 ! C'est la durée du duel entre Denis Shapovalov et Roberto Carballes Baena. L'un est 11eme joueur mondial et tête de série n°9 quand l'autre est 101eme joueur mondial. Finalement, la hiérarchie n'a absolument pas été respectée et c'est donc le moins bien classé des deux qui a eu le dernier mot, en cinq sets (7-5, 6-7 (5), 6-3, 3-6, 8-6). Le Canadien, qui a tout de même commis pas moins de 106 fautes directes et a même servi deux fois pour le match, s'arrête donc, comme l'an passé, au deuxième tour des Internationaux de France. Durant le troisième set, il a fait appel au kiné pour ensuite ne pas arrêter de se plaindre de ses adducteurs. Depuis le début de sa toute jeune carrière professionnelle, il n'a jamais fait mieux, du côté de la Porte d'Auteuil. De son côté, l'Espagnol, spécialiste de la terre battue et dont le meilleur classement est 72eme joueur mondial, n'avait encore jamais connu de troisième tour à Roland-Garros, et même en Grand Chelem en règle générale. Quoi qu'il arrive par la suite, il a déjà réussi sa meilleure édition des Internationaux de France et fera, à n'en pas douter, son retour dans le Top 100 mondial.

Tsitsipas n'a pas traîné

Stefanos Tsitsipas, comme Novak Djokovic. Ce jeudi, le Grec, 6eme joueur mondial et tête de série n°5, n'a pas traîné et s'est qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros, aux dépens de l'Uruguayen Pablo Cuevas, 60eme joueur mondial, en trois petites manches (6-1, 6-4, 6-2) et 1h31 de jeu. Comme le score le laisse penser, l'Uruguayen n'y était pas du tout, et ce dès l'entame de la rencontre. Rapidement mené 5-0, Cuevas a fini par sauver l'honneur, avant de perdre le set, sur un jeu blanc (6-1). Sur sa lancée, le Grec a de nouveau breaké d'entrée de deuxième manche, avant de finir par se faire débreaker, blanc, à 2-3. Sur le jeu suivant, Tsitsipas a fini par reprendre le service de son adversaire, sur sa quatrième tentative. Dans une fin de manche bien plus accrochée, le mieux classée de deux a bien failli conclure sur la mise en jeu de son adversaire, avant de prendre ce deuxième set, sur son service et à sa quatrième tentative, en tout (6-4). Le début du troisième et dernier set a ressemblé à celui du premier, avec le Grec menant alors rapidement 4-0. Avec ce double avantage, le 6eme joueur mondial est ensuite parvenu à conclure, sur un jeu blanc (6-2).

Carreno Busta et Bautista Agut, même combat

De son côté, Pablo Carreno-Busta n'a pas tremblé. En effet, l'Espagnol, 18eme joueur mondial et tête de série n°17, a tranquillement disposé de l'Argentin Guido Pella, 37eme joueur mondial, en trois petits sets (6-3, 6-2, 6-1) et 1h29 de jeu. Au prochain tour, il retrouvera son compatriote Roberto Bautista Agut, 10eme joueur mondial et tête de série n°10, qui s'est également baladé, contre le Hongrois Attila Balazs, 87eme joueur mondial, en trois manches (6-3, 6-1, 6-2) et 1h47 de jeu. Malgré un set lâché, le Russe Andrey Rublev, 12eme joueur mondial et tête de série n°13, s'est également qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros, en disposant de l'Espagnol Alejandro Davidovich Fokina, 70eme joueur mondial, en quatre manches (7-5, 6-1, 3-6, 6-1) et 2h12 de jeu. Au tour suivant, il affrontera le Sud-Africain Kevin Anderson, redescendu à la 118eme place mondiale, et qui s'est défait du Serbe Dusan Lajovic, 24eme joueur mondial et tête de série n°22, en cinq manches (6-2, 6-4, 4-6, 3-6, 6-3) et 3h12 de jeu.

Berrettini s'évite un cinquième set

Matteo Berrettini fait respecter son rang. Ce jeudi soir, dernier encore sur les courts, l'Italien, 8eme joueur mondial et tête de série n°7, s'est qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros, en disposant du Sud-Africain Lloyd George Harris, 90eme joueur mondial, en quatre manches (6-4, 4-6, 6-2, 6-3) et 2h43 de jeu. Dans la première manche, l'Italien a eu du mal à démarrer, alors obligé de sauver cinq balles de break d'entrée. Il a même fini par perdre son service à 2-2, avant de prendre les deux dernières mises en jeu de son adversaire et de passer de 3-4 à 6-4. De bonnes dispositions qui n'ont pas été confirmées, puisque la deuxième manche est donc revenue dans l'escarcelle de son adversaire, qui n'a eu besoin que d'un break, à 3-3, pour ensuite se l'approprier (6-4). Un sursaut d'orgueil qui n'a pas eu de suite, puisque Berrettini s'est ensuite adjugé la troisième manche, grâce à deux nouveaux breaks (6-2). Enfin, dans la quatrième manche, le mieux classé des deux a de nouveau breaké son adversaire, à 2-3, avant de conclure, sur sa troisième balle de match, pour s'éviter un cinquième set (6-3).

ROLAND-GARROS (Paris, France, Grand Chelem, terre battue, 42 661 000€)
Tenant du titre : Rafael Nadal (ESP)

3eme tour
Djokovic (SER, n°1) - Galan (COL, LL)
Garin (CHI, n°20) - Khachanov (RUS, n°15)
Bautista Agut (ESP, n°10) - Carreño Busta (ESP, n°17)
Altmaier (ALL, Q) - Berrettini (ITA n°7)

Fucsovics (HON) - Monteiro (BRE)
Anderson (AFS) - Rublev (RUS, n°13)
Carballes Baena (ESP) - Dimitrov (BUL, n°18)
Bedene (SLO) - Tsitsipas (GRE, n°5)

Sonego (ITA) - Fritz (USA, n°27)
Gombos (SLQ) - Schwartzman (ARG, n°12)
Wawrinka (SUI, n°16) - Gaston (FRA, WC)
Ruud (NOR, n°28) - Thiem (AUT, n°3)

A.Zverev (ALL, n°6) - Cecchinato (ITA, Q)
Coria (ARG) - Sinner (ITA)
Martinez (ESP, Q) - Korda (USA, Q)
Travaglia (ITA) - Nadal (ESP, n°2)

2eme tour
Djokovic (SER, n°1) bat Berankis (LIT) : 6-1, 6-2, 6-2
Galan (COL, LL) bat Sandgren (USA) : 6-2, 6-2, 6-3
Garin (CHI, n°20) bat Polmans (AUS, LL) : 6-7 (5), 6-2, 7-6 (3), 6-4
Khachanov (RUS, n°15) bat Vesely (RTC) : 6-1, 6-7 (4), 7-6 (7), 7-6 (2)

Bautista Agut (ESP, n°10) bat Balazs (HON) : 6-3, 6-1, 6-2
Carreño Busta (ESP, n°17) bat Pella (ARG) : 6-3, 6-2, 6-1
Altmaier (ALL, Q) bat Struff (ALL, n°30) : 6-3, 7-6 (4), 6-3
Berrettini (ITA n°7) bat Harris (AFS) : 6-4, 4-6, 6-2, 6-3

Fucsovics (HON) bat Ramos-Viñolas (ESP) : 7-6 (2), 6-3, 7-5
Monteiro (BRE) bat Giron (USA) : 7-6 (5), 6-4, 6-1
Anderson (AFS) bat Lajovic (SER, n°22) : 6-2, 6-4, 4-6, 3-6, 6-3
Rublev (RUS, n°13) bat Davidovich Fokina (ESP) : 7-5, 6-1, 3-6, 6-1

Carballes Baena (ESP) bat Shapovalov (CAN, n°9) : 7-5, 6-7 (5), 6-3, 3-6, 8-6
Dimitrov (BUL, n°18) bat Martin (SLQ) : 6-4, 7-6 (5), 6-1
Bedene (SLO) bat Milojevic (SER, Q) : 7-5, 2-6, 6-1, 7-6 (4)
Tsitsipas (GRE, n°5) bat Cuevas (URU) : 6-1, 6-4, 6-2

Sonego (ITA) bat Bublik (KAZ) : 7-6 (8), 6-1, 7-5
Fritz (USA, n°27) bat Albot (MOL) : 6-3, 6-2, 6-4
Gombos (SLQ)
bat Rodionov (AUT, Q) : 6-2, 2-6, 7-6 (4), 6-4
Schwartzman (ARG, n°12) bat Giustino (ITA, Q) : 6-1, 7-5, 6-0

Wawrinka (SUI, n°16) bat Koepfer (ALL) : 6-3, 6-2, 3-6, 6-1
Gaston (FRA, WC) bat Nishioka (JAP) : 6-4, 7-6 (4), 3-6, 6-2
Ruud (NOR, n°28) bat Paul (USA) : 6-1, 1-6, 6-3, 1-6, 6-3
Thiem (AUT, n°3) bat Sock (USA, Q) : 6-1, 6-3, 7-6 (6)

A.Zverev (ALL, n°6) bat Herbert (FRA) : : 2-6, 6-4, 7-6 (5), 4-6, 6-4
Cecchinato (ITA, Q) bat Londero (ARG) : 6-3, 6-2, 5-7, 6-2
Coria (ARG) bat Paire (FRA, n°23) : 7-6 (3), 4-6, 6-3, 6-1
Sinner (ITA) bat Bonzi (FRA, Q) - 6-2, 6-4, 6-4

Martinez (ESP, Q) bat Kukushkin (KAZ) : 6-3, 6-1, 6-0
Korda (USA, Q) bat Isner (USA, n°21) : 6-4, 6-4, 2-6, 6-4
Travaglia (ITA) bat Nishikori (JAP) : 6-4, 2-6, 7-6 (7), 4-6, 6-2
Nadal (ESP, n°2) bat McDonald (USA) : 6-1, 6-0, 6-3

Vos réactions doivent respecter nos CGU.