Open d'Australie : Le gouvernement australien vent debout contre Djokovic

Open d'Australie : Le gouvernement australien vent debout contre Djokovic©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 09 janvier 2022 à 16h35

A quelques heures de la décision de la justice australienne sur le sujet, le gouvernement local a dévoilé que Novak Djokovic n'est pas vacciné contre le coronavirus et demande formellement l'annulation du visa octroyé au numéro 1 mondial.



Le gouvernement australien ne compte pas lâcher. Arrivé en Australie cette semaine au bénéfice de l'exemption médicale concédée par l'Etat de Victoria, Novak Djokovic est désormais au cœur d'une bataille juridique qui doit trouver son épilogue ce lundi. Alors que les avocats du numéro 1 mondial ont laissé entendre ce samedi que leur client avait été touché par le coronavirus dans le courant du mois de décembre, ce qui justifierait l'autorisation donnée au Serbe pour entrer sur le territoire australien sans respecter l'obligation de vaccination, la réponse des autorités de Canberra a été cinglante. Au travers d'un document de treize pages rendu public sur le site internet de la Federal Circuit and Family Court of Australia, la juridiction locale en charge du dossier, a confirmé que Novak Djokovic n'est pas vacciné contre le coronavirus, ce que le numéro 1 mondial s'est toujours refusé à divulguer.

Djokovic à nouveau placé à l'isolement malgré tout ?

Retenu dans un hôtel de Melbourne en attendant le verdict de la justice australienne, Novak Djokovic a vu les autorités australiennes affirmer que le fait d'avoir été contaminé par le coronavirus ne justifie pas l'absence de vaccination. D'autant plus que le Serbe a été présent dans plusieurs événements dans les jours suivant la date annoncé de son test positif au coronavirus. De plus, alors que l'entourage de Novak Djokovic avance que ce dernier n'est pas traité de manière équitable, les autorités australiennes affirment que le Serbe a eu l'occasion de s'expliquer devant la police frontalière et assurent que la demande de visa effectuée par le numéro 1 mondial « doit être refusée ». Le gouvernement de Canberra affirme également qu'« il n'existe pas d'assurant d'entrée en Australie pour un non-ressortissant » et qu'il se tient prêt à mettre une nouvelle fois Novak Djokovic à l'isolement si ce dernier obtient gain de cause. Autrement dit, si la justice australienne tranche dans le sens du numéro 1 mondial, l'affaire ne sera pas terminée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.