Billie Jean King Cup : Remobilisation française obligatoire pour rester dans l'élite

Billie Jean King Cup : Remobilisation française obligatoire pour rester dans l'élite©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 17 avril 2022 à 13h52

Battue par l'Italie (1-3), l'équipe de France disputera un barrage en novembre pour rester dans le Groupe mondial de la Billie Jean King Cup. Le capitaine des Bleues, Julien Benneteau, vise une remobilisation de ses filles pour demeurer dans l'élite du tennis féminin mondial.



L'équipe de France a maintenant les regards braqués vers la fin d'année. Elle disputera un nouveau barrage en novembre afin de demeurer dans le Groupe mondial de la Billie Jean King Cup. La marche était trop haute en Italie, sous le chaud soleil d'Alghero. En Sardaigne, les filles de Julien Benneteau n'ont pas fait le poids, battues 3-1 par les Transalpines de Tathiana Garbin. Après les deux premiers succès de Jasmine Paolini sur Alizé Cornet et Camila Giorgi contre Océane Dodin, Harmony Tan avait la lourde tâche d'essayer d'entretenir l'espoir. Ça a raté.

Tan : « Une expérience qui sera profitable »

La jeune Française, convoquée pour la première fois, a dû remplacer Cornet, touchée aux adducteurs, et l'affaire s'est avérée trop compliquée contre la numéro 1 italienne, Giorgi (30eme joueuse mondiale). La 107eme mondiale a pourtant signé en entame idéale et encourageante en menant 2-0. Mais Giorgi s'est réveillée et Tan n'a pas résisté en concédant 12 jeux d'affilée (6-2, 6-0). « Au début, il fallait que je serre un peu plus le jeu. J'ai eu des occasions. Face à elle, ce sont des petites portes, mais il faut savoir les ouvrir. Cela aurait été intéressant de voir comment elle aurait réagi en étant plus largement menée. Mais elle a très bien joué et bravo à elle », a souligné Harmony Tan qui a tout de même vécu une belle expérience. « C'est toujours un bon souvenir d'être appelée en équipe de France, et encore plus de pouvoir jouer. Je pense que c'est une expérience qui sera profitable pour les prochaines sélections, s'il y en a. Mais je suis très contente d'avoir porté le maillot de l'équipe de France. »

Benneteau : « Il nous faut une équipe prête et compétitive pour se battre et rester dans ce groupe mondial »

En novembre, il faudra l'emporter pour rester dans le Groupe mondial. « Il faudrait que tout le monde arrive à hausser son niveau, a indiqué Julien Benneteau qui a dû faire face aux forfaits de Caroline Garcia, Calra Burel et Diane Parry. Je mets Alizé un peu à part car elle a montré qu'elle pouvait battre les meilleures. Mais il faut que chacune arrive à progresser et ça passe par plein de petites choses. Avec le staff de l'équipe de France nous avons quelques idées et nous sommes prêts à les partager avec les staffs respectifs des joueuses s'ils le désirent. » Il va falloir que les Françaises, dont le niveau a sensiblement baissé ces dernières années, élèvent leur niveau au quotidien, « sur tous les tournois », lance le capitaine. « Car quand on est dans le groupe mondial, on s'aperçoit que le niveau d'exigence de toutes les équipes est très élevé. Maintenant, il nous faut une équipe prête et compétitive pour se battre et rester dans ce groupe mondial », ambitionne Benneteau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.