ATP : Mannarino, probable n°1 français lundi, a pensé à la retraite

ATP : Mannarino, probable n°1 français lundi, a pensé à la retraite©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le vendredi 14 octobre 2022 à 15h20

Alors qu'il deviendra le n°1 français lundi si Arthur Rinderknech ne gagne pas le tournoi de Gijon, Adrian Mannarino a confié dans une interview à un site allemand qu'il avait pourtant pensé à la retraite en début d'année.


Ce lundi, pour la première fois depuis de nombreux mois, Gaël Monfils ne sera plus le n°1 français au classement ATP. Le joueur de 36 ans, actuellement blessé et qui sera papa dans les tout prochains jours, va céder sa place à Adrian Mannarino (34 ans), ou à Arthur Rinderknech (27 ans) si ce dernier remporte le tournoi de Gijon (il disputera les quarts de finale ce vendredi contre Pablo Carreno Busta). Mannarino, qui soigne actuellement une douleur à un genou mais espère disputer les tournois de Bâle et de Bercy pour finir la saison, s'est confié sur son probable futur statut de n°1 français auprès du site allemand tennisnet. « Pour être honnête, ça ne veut pas dire grand-chose pour moi, reconnait celui qui est 41eme au classement virtuel ce vendredi après-midi. A une époque, j'ai déjà été plus haut dans le classement (22eme en mars 2018, ndlr) et je n'étais pas numéro un français (Pouille était 10eme, ndlr). Si je pouvais choisir entre ces deux options, je choisirais le classement supérieur. » Ce classement supérieur, Mannarino ne désespère pas de le retrouver un jour, même si ce sera très difficile. « Cela dépendra de mon corps, admet-il. Mon niveau de tennis est aussi élevé qu'avant, peut-être même plus élevé. Mais mon corps ne fonctionne plus aussi bien qu'avant. Je vais continuer à travailler dur pour retrouver la forme. Je vais faire de mon mieux et je pense que je peux améliorer ce classement une fois de plus. On verra. »

Mannarino : "Je ne trouvais aucune motivation sur le court"

Auteur d'un saison 2022 très correcte, marquée par sa victoire au tournoi de Winston Salem (la deuxième de sa carrière après 's-Hertogenbosch 2019), Adrian Mannarino a pourtant failli tout arrêté en début d'année ! « Pour être honnête, j'ai songé à la retraite au début de l'année. Ma motivation était faible et il m'était difficile de reprendre le circuit et de voyager tout le temps. Je ne trouvais aucune motivation sur le court. Heureusement, j'ai fait un bon parcours à l'Open d'Australie (défaite en huitièmes contre Nadal après avoir battu Hurkacz et Karatsev, ndlr). Cela m'a motivé à continuer. Après cela, de nombreux grands événements tels que la Coupe Davis, Indian Wells ou Miami étaient au programme. J'ai senti à nouveau que je jouais du bon tennis. Alors j'ai continué à essayer et maintenant je me sens plus motivé qu'avant. » Alors que Jo-Wilfried Tsonga s'est arrêté en mai et que Gilles Simon va dire stop dans les prochaines semaines, Adrian Mannarino a bien fait de continuer un an de plus. A confirmer en 2023.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.