Surf : Un nouveau sacre record pour Gilmore, Defay sur le podium

Surf : Un nouveau sacre record pour Gilmore, Defay sur le podium©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 09 septembre 2022 à 13h26

L'Australienne Stephanie Gilmore a remporté un huitième titre record de championne du monde de surf en Californie, où la Française Johanne Defay s'est finalement classée troisième.



Condamnée à remporter trois séries à Trestles (Californie) pour s'adjuger le titre mondial, Johanne Defay a échoué jeudi dès la première série face à une vraie cliente : Stephanie Gilmore. La Réunionnaise, deuxième de la saison régulière a été battue d'entrée par l'Australienne, qui a ensuite été sacrée pour la huitième fois, un record ! Celle qui a dominé en finale l'Hawaiienne Carissa Moore devient la surfeuse la plus titrée de l'histoire. Et seul Kelly Slater, hommes et femmes confondus, a remporté plus de titres de champion du monde qu'elle (11). "Partir de derrière, de la cinquième place, pour remporter un titre mondial, c'est sacrément cool. J'ai remporté beaucoup de titres de manière différente, mais honnêtement, ça restera ma plus belle victoire", a commenté, dans l'eau, Gilmore, qui avait été éliminée dès les quarts de finale lors des JO de Tokyo.

"C'est juste incroyable. Dans l'eau, je me disais : « Ce qui doit arriver arrivera ». J'hallucine, c'est complètement fou. Je ne peux pas y croire", a poursuivi l'Australienne de 34 ans, avant de rendre un bel hommage à Moore, qui avait remporté le titre olympique au Japon l'an dernier, et compte elle cinq sacres mondiaux : "Pour moi, Carissa est la championne du monde cette année. Elle a réalisé la meilleure saison jamais vue. Selon moi, c'est la meilleure de tous les temps". Elle a ensuite bien célébré son nouveau sacre aux côtés du Brésilien Filipe Toledo, champion du monde pour la toute première fois devant son compatriote Italo Ferreira et l'Australien Jack Robinson. "C'est évidemment un sentiment tout nouveau, a réagi Toledo, qui a expliqué avoir fait beaucoup de sacrifices pour en arriver là. Pour tous ceux qui poursuivent un rêve, ça finit par payer. C'est dur, fatiguant, avec beaucoup de hauts et de bas. Mais on l'a fait. C'est pour le Brésil, pour ma famille, pour vous les gars", conclut celui qui succède à un autre Brésilien, Gabriel Medina, grand ami de Neymar.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.