Biathlon - Mondiaux : L'heure du bilan

Biathlon - Mondiaux : L'heure du bilan©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, Media365 : publié le dimanche 21 février 2021 à 22h47

Après neuf jours de compétition, les Mondiaux de biathlon se sont refermés ce dimanche avec la mass-start masculine. Difficultés de Johannes Boe, domination norvégienne, médailles françaises : on fait le point sur ces championnats du monde.



Les championnats du monde 2021 de biathlon se sont conclus sur le titre de Sturla Holm Laegreid sur la mass-start. En devançant Johannes Dale, il a offert un doublé à la Norvège. Le pays scandinave qui a remporté 14 médailles a enlevé sept des douze titres mis en jeu. Un bilan qui lui permet une nouvelle fois de finir en tête du classement des médailles. Une telle récolte a été rendue possible par les exploits de Tirill Eckhoff. La Norvégienne a gagné six médailles durant son séjour à Pokljuka dont quatre en or. Ses breloques en sprint, poursuite, relais femmes, relais mixte (or), relais simple mixte (argent) et mass start (bronze) lui ont permis d'avoir le meilleur bilan individuel de ces Mondiaux. Au classement des médailles, elle aurait devancé toutes les autres nations. Chez les hommes, Sturla Holm Laegreid n'a pas été en reste avec quatre titres mondiaux (individuel, mass-start, relais hommes et relais mixte). Il s'est affirmé comme la nouvelle star du biathlon mondial. Le biathlète de 24 ans a parfaitement pris le relais de Johannes Boe. Le leader de la Coupe du Monde n'a pas gagné le moindre titre individuel.

La France, deuxième puissance mondiale

Malgré la méforme de son leader, la Norvège a gagné son duel à distance avec la France. Si la Suède, l'Autriche et la République tchèque ont réussi à gagner un titre, la France a conservé son statut de deuxième puissance mondiale avec deux médailles d'or, deux médailles d'argent et trois médailles de bronze. C'est un bilan honnête pour la première saison sans Martin Fourcade. Sept podiums, c'est à peine moins bien que l'an passé et mieux que les deux Mondiaux précédents. Mention spéciale pour Emilien Jacquelin qui a conservé son titre de la poursuite tout en enlevant le bronze du sprint juste derrière Simon Desthieux. Anaïs Chevalier-Bouchet, en argent sur le sprint et en bronze sur la poursuite et l'autre athlète multimédaillé de l'équipe de France. Aucune autre Française n'a été décorée sur les courses individuelles. En dehors du relais simple mixte où Julia Simon et Antonin Guigonnat ont été titrés, les courses d'équipe n'ont pas été favorables aux Bleus. Les coéquipiers de Quentin Fillon Maillet ont notamment terminé quatrièmes. Heureusement pour celui qui avait aussi terminé au pied du podium en individuel et en poursuite, il s'est classé troisième de la mass-start. Il a été devancé par les Norvégiens, mais à l'image du bilan collectif, cette performance était très positive.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.