XV de France : Quels joueurs ont marqué des points ?

XV de France : Quels joueurs ont marqué des points ?©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le mardi 22 novembre 2022 à 23h16

Quels joueurs du XV de France ont marqué des points aux yeux du sélectionneur Fabien Fabien Galthié au terme de la tournée d'automne ? Quels acteurs ont également perdu des plumes durant cette série de Test-matchs ?



Un an plus tard, l'euphorie gravitant autour du XV de France n'est pas retombée. Bien au contraire. Forts d'un treizième succès consécutif ce dimanche aux dépens du Japon lors du dernier Test-match de la tournée d'automne, les Bleus ont battu leur série record de onze succès consécutifs datant de 85 ans. Durant ce mois de novembre riche, la bande de Fabien Galthié a auparavant dominé successivement l'Australie puis l'Afrique du Sud au bénéfice de scénarii dingues. Autant de prestations abouties synonymes de performances personnelles remarquables. Qui donc parmi les acteurs a marqué des points auprès du sélectionneur ? Qui a perdu des plumes également à un peu moins d'un an de la Coupe du monde qui se tiendra dans l'Hexagone ?

Les piliers

Encore considéré comme le numéro un au poste de pilier droit il y a quelques mois, Mohamed Haouas a dégringolé dans la hiérarchie établie par Fabien Galthié. Uini Atonio est devenu le titulaire indiscutable tandis que Sipilia Falatea l'a parfaitement secondé. Auteur de l'essai de la victoire face aux Springboks, le Bordelais a frappé un grand coup. A l'instar de Reda Wardi. Célébrant ses deux premières capes lors de cette tournée automnale, le Rochelais a montré sa fiabilité en mêlée et sa solidité dans le jeu. Pilier de devoir, il a supplanté Dany Priso et Jean-Baptiste Gros, ce dernier s'était blessé avant le premier rassemblement.

La 3eme ligne

Promu capitaine pour la rencontre face au Japon, Charles Ollivon a non seulement regagné ses galons de titulaire en équipe de France. Mais il a aussi démontré qu'il était un patron de cette sélection. A ses côtés, Anthony Jelonch et Grégory Alldritt ont été impressionnants, écœurant la concurrence qui n'a pas du tout eu voix au chapitre. Et le constat est identique pour Sekou Macalou. Remplaçant à ce poste, il a également couvert le poste d'ailier face aux champions du monde sud-africains avec une aisance déconcertante. Le 3eme ligne du Stade Français a probablement accentué son avance sur des rivaux tels que Dylan Cretin ou encore François Cros à qui sa blessure lui a fortement porté préjudice.

Les trois-quarts

Dans l'ombre de Romain Ntamack depuis l'année dernière à l'ouverture, Matthieu Jalibert a éclaboussé cette tournée de tout son talent. Lors de toutes ses entrées en jeu, il a débloqué des situations, notamment face à l'Australie, délivrant la passe décisive pour l'essai de la gagne signé Damian Penaud. Le Bordelais a-t-il relancé le doute à ce poste si stratégique ? Force est de constater qu'il s'est au moins rapproché du fauteuil de titulaire. Au même titre que Thomas Ramos. Celui-ci s'est emparé de la place d'arrière laissée vacante par Melvyn Jaminet, blessé à la cheville. Mais ce dernier a clairement du souci à se faire. Le nouveau numéro 15 a parfaitement assuré l'intérim, dégageant une certaine sérénité sous les ballons chauds et dans l'exercice du but. Quant à ses relances, il n'a presque rien à envier à son partenaire en club. A l'image de ses crochets déroutants, Thomas Ramos a provoqué des maux de tête supplémentaires à Fabien Galthié dont le réservoir de joueurs fiables ne cesse de s'agrandir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.