Union Bordeaux-Bègles : La fierté de Woki

Union Bordeaux-Bègles : La fierté de Woki©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 05 décembre 2021 à 10h52

Après la belle victoire de l'UBB sur le Stade Toulousain (17-7), Cameron Woki affichait sa fierté d'avoir dominé l'ogre toulousain.



L'Union Bordeaux-Bègles a fait fort samedi soir. Lors de la 12eme journée du Top 14, l'UBB s'est offert le Stade Toulousain par dix points d'écart (17-7) en affichant une belle maîtrise. Dans un stade Chaban-Delmas bien garni (près de 33 000 spectateurs), le club girondin a marqué les esprits, même s'il n'y avait pas de titre au bout. L'UBB voulait effacer les quatre défaites de l'an passé face aux Toulousains, dont deux en demi-finales de Coupe d'Europe puis de Top 14, et cela a été réalisé avec brio. L'équipe de Christophe Urios en profite pour s'emparer de la première place au classement du club toulousain.

Woki : « C'est un match complet, abouti, on a été très bons en défense, je suis très fier de l'équipe »

« C'était un match rude, le premier contre le deuxième. On recevait une équipe de Toulouse qui marche sur tout le monde, on est très heureux d'avoir gagné, s'est félicité Cameron Woki, le troisième ligne de l'UBB, au micro de Canal+. C'est un match complet, abouti, on a été très bons en défense, je suis très fier de l'équipe. Après avoir perdu quatre fois contre Toulouse (la saison dernière), on a appris de nos erreurs, de ces défaites, surtout en demi-finales (de Top 14) où on avait la place de gagner ce match. C'est un match qui va nous faire grandir, nous faire beaucoup de bien. Ça lance un mois de décembre où il n'y a que des gros morceaux pour nous : on va basculer sur la Coupe d'Europe avant un match à Toulon (27 décembre). »


« On a été trop imprécis en conquête, on n'a pas eu les ballons qu'on voulait, on perd trop de ballons au sol, on est ralentis, on n'a jamais pu mettre notre jeu en place, a regretté Romain Ntamack, le demi d'ouverture international de Toulouse sur C+. On finit à 17-7, c'est dommage, parce qu'avec plus d'application, on aurait pu les mettre plus à mal. Après, le résultat est logique, il n'y a pas d'excuses. On connaît la rivalité entre Toulouse et Bordeaux, ils ont gagné ce (samedi) soir, ce n'est pas la finale de la Coupe du monde non plus, il n'y a pas le feu au lac. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.