Toulouse a "un titre à défendre"

Toulouse a "un titre à défendre"©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 06 juin 2022 à 12h46

Ecrasant vainqueur de Biarritz lors de la dernière journée de Top 14 (80-7), le Stade Toulousain, champion de France en titre, termine à la quatrième place et recevra La Rochelle en barrages samedi prochain.



La 26e et dernière journée de Top 14 a donc livré son verdict dimanche soir. Castres est allé décrocher la première place de la saison régulière en allant s'imposer à Pau (26-16) et devance Montpellier, battu à Clermont (15-20). Et les quatre suivants se tiennent en deux petits points : Bègles-Bordeaux (3e, 72 points), Toulouse (4e, 71 points), La Rochelle (5e, 71 points) et le Racing 92 (6e, 70 points), ultime barragiste. Pour assurer sa quatrième place, le Stade Toulousain a littéralement fait exploser Biarritz (80-7), déjà assuré d'être relégué. Et les Hauts-Garonnais recevront en barrages, le 11 juin à Ernest-Wallon, le Stade Rochelais, dans un remake des finales 2021 du Top 14 et de la Champions Cup. Une dernière compétition cette fois remportée par les Maritimes, contre Leinster le 28 mai dernier (24-21).

"On se connait parfaitement. Ce qui change par rapport à la saison dernière, c'est qu'ils sont champions d'Europe. Ils ont ce titre en poche qu'ils cherchent depuis longtemps et nous, on a un titre à défendre, on peut s'attendre à un grand match, estime Jean Bouilhou, l'entraîneur des avants toulousains. On est plutôt excités à l'idée de les recevoir. Le match sera samedi, ça va arriver assez vite, on va planifier une semaine visant à préserver la fraîcheur des joueurs pour avoir un maximum d'énergie mentale et physique pour ce match. On ne va pas trop changer nos habitudes." Et l'ancien troisième ligne, a insisté sur "la communion entre le public et les joueurs, notamment avec les partants (Maxime Médard et Iosefa Tekori, chacun auteur d'un essai, ndlr). C'est important, c'est une énergie dont on aura besoin aussi samedi prochain, ça pourrait même faire la différence."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.