Top 14 (J9) : Brive terrassé par le Racing 92, Montpellier cale encore en déplacement, Toulon enfonce Agen

Top 14 (J9) : Brive terrassé par le Racing 92, Montpellier cale encore en déplacement, Toulon enfonce Agen©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 14 novembre 2020 à 19h51

Toulon a infligé à Agen un neuvième revers alors que Bayonne a profité des faiblesses de Montpellier à l'extérieur. Le Racing 92 s'est arraché à Brive.

Agen - Toulon

Après deux revers lors de leurs deux premiers déplacements en Top 14, à La Rochelle et à Toulouse, Toulon tient enfin sa première victoire hors de ses bases cette saison en championnat. Sans doute qu'un déplacement à Agen était ce qu'il y a de plus abordable dans la période actuelle, le SUA n'ayant connu que la défaite depuis le début du Top 14. Si Paul Abadie a ouvert le score dès la 3eme minute, Baptiste Serin a rapidement répondu avant que le RCT ne tape du poing sur la table. En moins de dix minutes, Erwan Dridi puis Masivesi Dakuwaqa ont inscrit les deux premiers essais varois avant même la 20eme minute. Un drop de Jean-Marcellin Buttin, une nouvelle fois aligné au poste de demi d'ouverture, et une pénalité signée Paul Abadie peu avant la mi-temps ont permis au SUA de revenir à quatre longueurs. Des Agenais qui n'ont pas su tirer parti d'une supériorité numérique provoquée par le carton jaune reçu par Brian Alainu'uese. Si le premier acte a présenté un semblant de duel entre les deux équipes, les 40 dernières minutes ont vu une équipe d'Agen en autogestion couler corps et biens face à la puissance toulonnaise. Alors que Baptiste Serin a inscrit six points au pied pour démarrer, Sonatane Takulua a offert le bonus offensif au RCT à la 55eme minute, profitant d'une supériorité numérique provoquée par le carton jaune reçu par Jessy Jegerlehner, avant que Théo Dachary n'ajoute un quatrième essai un peu moins d'un quart d'heure du terme de la rencontre. Un match que les Toulonnais ont conclu en envoyant Swan Rebbadj à l'essai à la dernière minute. Toulon signe un quatrième succès de rang (9-38), les trois premiers ayant été acquis au Stade Mayol. Pour Agen, la série se poursuit avec un neuvième revers en neuf journées et l'arrivée d'un nouveau staff pour encadrer et relancer un groupe en perdition devient toujours plus une nécessité impérieuse.


Bayonne - Montpellier

Après son lourd revers à Bordeaux-Bègles, Bayonne devait se relancer face à Montpellier, qui n'a toujours pas connu la victoire loin du GGL Stadium depuis le début de la saison. Si l'entame de match a d'abord vu Gaëtan Germain répondre à l'ouverture du score d'Alex Lozowski, les Bayonnais ont signé le premier break de la rencontre peu avant le quart d'heure de jeu avec un essai signé Joseva Ravouvou, son premier de la saison sur la pelouse du Stade Jean-Dauger. Le match a alors vu les deux défenses être imperméables mais la donne a changé dans les cinq minutes précédant le repos. En effet, Alex Lozowski a doublé le capital du MHR dans les instants suivants le carton jaune reçu par Yan Lestrade mais, sur la sirène, Gaëtan Germain a rendu sept points d'avance à l'Aviron Bayonnais. Les 25 premières minutes du deuxième acte ont été indubitablement basques. Face à des Cistes dépassés, Gaëtan Germain n'a pas tremblé avec deux nouvelles pénalités. Entretemps, Aymeric Luc a inscrit le deuxième essai bayonnais. Mais, trop indisciplinés, les joueurs de Yannick Bru se sont mis en difficulté. En effet, l'Aviron a passé toute la fin de match en infériorité numérique, Torsten van Jaarsveld recevant un carton jaune à la 65eme minute puis Konstantine Mikautadze faisant de même dix minutes plus tard. Si Gaëtan Germain a ajouté trois points entre les deux sanctions, les Héraultais ont trouvé la faille à deux reprises par Fulgence Ouedraogo avant que l'arbitre ne sanctionne Bayonne d'un essai de pénalité, dont le deuxième carton jaune a découlé. En fin de match, les Basques ont joué à « cache-ballon » pendant de longues secondes avant que Michael Ruru ne délivre son équipe en envoyant le ballon en touche pour sceller le sort du match. Bayonne s'impose de neuf longueurs (29-20), son quatrième succès en huit matchs, et remonte provisoirement au huitième rang. Montpellier, pour sa part, n'y arrive toujours pas hors de ses bases et voit sa série de deux victoires de suite prendre fin.


Brive - Racing 92

Comme face à Pau le week-end dernier, le Racing 92 a refusé la défaite jusque dans les derniers instants. Pourtant, sur la pelouse d'une équipe de Brive en manque de confiance et restant sur quatre défaites consécutives en Top 14, les Franciliens se sont oubliés dès les premières minutes du match. En effet, Hayden Thompson-Stringer a forcé le rideau défensif du club des Hauts-de-Seine dès la 2eme minute. A cet essai s'est ensuite ajouté une indiscipline qui a permis au très précis Thomas Laranjeira d'ajouter à deux reprises trois points au tableau d'affichage avant même la fin du premier quart d'heure. Maxime Machenaud a profité d'une faute briviste pour débloquer le compteur de son équipe mais, après le carton jaune reçu par Luke Jones, le buteur du CAB a rajouté trois points au total de son équipe à la mi-temps. Remobilisés par Laurent Travers dans le vestiaire, les joueurs franciliens sont revenus sur la pelouse du Stade Amédée Domenech avec un autre état d'esprit. Deux minutes après la reprise, Donovan Taofifenua a sonné la révolte avec le premier essai du Racing 92. Mené de treize points à la mi-temps, les Ciel-et-Blanc sont revenus à trois longueurs six minutes plus tard grâce à une nouvelle pénalité de Maxime Machenaud. Les deux équipes se sont rendu coup pour coup dans la foulée, François Trinh-Duc répondant à Thomas Laranjeira. Mais, comme face à la Section Paloise, les Racingmen ont fait le siège de la ligne briviste en fin de match. Après avoir échoué à aplatir à la suite d'une touche puis d'une mêlée et refusant de marquer trois points pour faire match nul, les Franciliens ont opté pour une pénalité jouée à la main et, après plusieurs temps de jeu, c'est encore une fois Fabien Sanconnie qui a offert la victoire à son équipe (19-23). Un deuxième succès à l'arrachée consécutif qui installe le Racing 92 dans les six premiers alors que Brive, battu pour la cinquième fois de suite, pointe toujours à la 13eme place.



TOP 14 / 9EME JOURNEE
Vendredi 13 novembre 2020
Castres - Bordeaux-Bègles : 29-30

Samedi 14 novembre 2020
Pau - Toulouse : 16-22
Agen - Toulon : 9-38
Bayonne - Montpellier : 29-20
Brive - Racing 92 : 19-23

Dimanche 15 novembre 2020
21h05 : Stade Français Paris - La Rochelle

Reporté à une date ultérieure
Clermont - Lyon

Vos réactions doivent respecter nos CGU.