Top 14 (J14) : Le Racing 92 s'est fait peur mais bat La Rochelle

Top 14 (J14) : Le Racing 92 s'est fait peur mais bat La Rochelle©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le dimanche 07 février 2021 à 16h13

Le Racing 92 s'est fait peur mais il est parvenu à battre La Rochelle sur le score de 26-22 dans un match en retard de la 14eme journée de Top 14. Les Franciliens dépassent leurs adversaires du jour au classement et grimpent à la deuxième place.

Le Stade Toulousain a un nouveau dauphin ! La Racing 92 a chipé la deuxième place au Stade Rochelais, en battant les Maritimes sur le score de 26-22 en match en retard de la 14eme journée de Top 14, qui n'avait pas pu se dérouler le mois dernier en raison de cas de coronavirus au sein de l'effectif rochelais. Mais rien ne fut facile pour les Franciliens dans leur Paris La Défense Arena où ils avaient marqué 50 points à La Rochelle en 2019 et 49 en 2020. Le Racing a en effet mené 23-5 dans cette partie, avant de trembler jusqu'au bout. Ce sont les hommes de Laurent Travers qui ont ouvert le score après seulement 83 secondes de jeu, lorsque Teddy Baubigny est allé marquer à droite des poteaux, du bout des doigts, après avoir récupéré le ballon suite à une touche rochelaise. Antoine Gibert a marqué les points au pied pour permettre au Racing de mener 10-0 après seulement quatre minutes de jeu. Mais les Ciel et Blanc se sont rapidement retrouvés à 14 pendant dix minutes, suite au carton jaune reçu par Olivier Klemenczak pour une accumulation de fautes dans les 22. Une supériorité numérique dont a parfaitement profité La Rochelle, et notamment Victor Vito, qui est allé inscrire son premier essai de la saison, en accélérant sur l'aile gauche, après un beau renversement de jeu des Maritimes (10-5, 18eme). Deux nouvelles pénalités de Gibert ont permis au Racing de rentrer aux vestiaires en menant 16-5, un écart un peu flatteur pour les Franciliens.

La Rochelle pourra avoir des regrets

En deuxième période, le Racing a creusé l'écart au bout de deux minutes, suite à une grosse erreur rochelaise. Sur une touche maritime à 5m, Facundo Bosch a lobé son sauteur et le ballon a atterri dans les bras de Dominic Bird, qui n'avait plus qu'à aplatir (23-5, 43eme). Mais cette erreur a eu le mérite de réveiller les Jaune et Noir. A la 51eme, Pierre Boudehent a inscrit le deuxième essai de son équipe, après une touche et un groupé pénétrant (23-12). Puis dix minutes plus tard, c'est Tawera Kerr-Barlow qui est allé aplatir, encore une fois après une touche, mais cette fois en trouvant le côté fermé, laissé libre par les Racingmen (23-17, 62eme). Et La Rochelle a enfoncé le clou à la 65eme, par son trois-quarts espagnol Martin Alonso, qui a filé sur l'aile gauche après un décalage et est allé aplatir, tout en se claquant la cuisse (23-22). Ihaia West a manqué sa troisième transformation (difficile) de l'après-midi et cela a eu des conséquences, car avec six points de plus, La Rochelle aurait gagné. En fin de match, alors que le Racing avait repris ses distances sur une pénalité de Gibert (26-22), les Rochelais ont poussé pour aller arracher la victoire, avec notamment un essai refusé à Dany Priso, et une action de Dillyn Leyds, fauché par Simon Zebo dans les 22m par un croc-en-jambe involontaire. En vain... C'est bien le Racing qui décroche sa onzième victoire de la saison et revient à deux points de Toulouse, qui compte un match en moins. La Rochelle, à égalité de points avec le Racing, aura l'occasion de repasser devant les Ciel et Blanc lors d'un autre match en retard contre...Toulouse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.