Bayonne : Lopez revient à la maison

Bayonne : Lopez revient à la maison©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 05 août 2022 à 18h49

Avec Maxime Machenaud et Camille Lopez recrutés depuis plusieurs mois, l'Aviron Bayonnais a pris le temps d'anticiper sa nouvelle saison. Pour ce dernier, elle aura un goût tout particulier au sein d'un club spécial pour l'ex-Clermontois.



Né dans le Béarn, Camille Lopez est basque. A 33 ans, il boucle enfin la boucle en défendant les couleurs de l'Aviron Bayonnais, lui qui était parti en 2009 de son club de Mauléon (Fédérale 1, troisième division) pour rejoindre l'UBB avant de devenir un des symboles de Clermont, à partir de 2014. "Depuis tout petit, l'Aviron est le club phare de la région, surtout avec cette grosse ferveur... Quand tu es gamin, ça marque et tu as forcément envie de participer."

"Créer un grand club et s'installer dans la durée"

Sélectionné 28 fois en équipe de France, le demi d'ouverture a eu la malchance de connaître exclusivement les années difficiles en bleu, de 2013 à 2019 - titulaire surtout lors des Tournois des Six nations en 2015 et 2017, il n'avait pas été retenu pour le Mondial 2015. "L'objectif, c'est de créer un grand club et de s'installer dans la durée en Top 14, en gardant ses meilleurs jeunes pour construire une grande équipe. A l'avenir, j'espère qu'on y arrivera." Depuis 2015, l'Aviron a pris l'habitude de faire l'ascenseur avec trois descentes pour autant de montées, dont la dernière il y a donc deux mois.


Les Bayonnais en profitent, par la même occasion, pour reprendre la si importante suprématie régionale, en croisant Biarritz qui effectue le chemin inverse après sa promotion parmi l'élite la saison dernière - le BO avait d'ailleurs vaincu Bayonne en barrage pour la montée, en juin 2021. Camille Lopez avait signé avec l'Aviron dès le mois de janvier, convaincu par le discours du manager Grégory Patat. Même chose pour Maxime Machenaud (en provenance du Racing) qui formera une charnière "old school" avec son vieil ami connu à l'UBB il y a dix ans. Les deux compères étaient donc prêts, si besoin, à jouer en Pro D2.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.