MMA - Bellator Paris : Doumbé s'impose par KO au premier round contre Willis

Aurélien Canot, Media365, publié le vendredi 17 mai 2024 à 22h44

Comme il l'avait annoncé, Cédric Doumbè s'est imposé par KO au premier round, vendredi soir à l'Accor Arena face à l'Américain Jaleel Willis en co-main event du Bellator Paris 2. Le Français, entré dans la cage avec un aspirateur à la main sous les yeux de Victor Wembanyama, a obligé l'arbitre à stopper le combat.

Jaleel Willis ne dépasserait pas le premier round. "The Best", qui avait également promis que Willis allait "manger une patate du Cameroun", a tenu parole : il s'est imposé face à l'Américain sur KO dès la première reprise, vendredi soir à l'Accor Arena dans le cadre du Bellator Paris Champions Series 2 dont il figurait à l'affiche en co-main event de la soirée. Pour son retour dans la cage deux mois après cette fameuse défaite contre Baysangur "Baki" Chamsoudinov dans cette même Accor Arena après qu'une épine dans l'un des pieds de Doumbè a obligé l'arbitre Marc Godard a arrêté le combat au cours du troisième round, le Franco-Camerounais était bien décidé à remettre les pendules à l'heure et à tout de suite renouer avec la victoire. Il y est parvenu, et s'est de surcroît montré expéditif (certes moins que face à Jordan Zebo, qu'il avait éteint en neuf secondes au Zénith en octobre dernier) en ne laissant aucune chance à son adversaire du soir vaincu à trois reprises sur ses quatre dernières sorties. Willis a bien tenté le premier de toucher l'ex-roi du Glory au lendemain d'une pesée entre les deux hommes pas loin de dégénérer.

Quand Pettis défie Doumbè dans la cage...

Sous les yeux de la superstar française de NBA Victor Wembanyama, l'Américain a manqué sa cible et c'est au contraire Doumbè qui a pu démarrer son entreprise de démolition. D'abord en emmenant Willis au sol puis en faisant pleuvoir les coups. Tant et si bien que l'arbitre n'a eu d'autre choix que de mettre fin au calvaire du combattant de 32 ans, sonné par l'enchaînement de droites de l'ex-multiple champion du monde de kick-boxing. "J'avais un plan. Je me suis beaucoup entraîné, grosse dédicace à mes entraîneurs. On voit que le travail paie", a savouré à chaud Doumbè, qui était entré dans la cage avec un aspirateur à la main, référence bien sûr à son dernier combat. Le prochain pourrait l'opposer à Anthony Pettis. Le combat tout juste terminé, l'Américain est entré dans la cage et a annoncé sa volonté de "combattre ce gars à Paris". "Il est fou", a répondu "The Best", qui pourrait néanmoins relever le défi. "Pettis, t'es mort !", a bien évidemment crié toute la salle, ravie de revoir le sourire sur les lèvres de son héros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.