MMA - Bellator : Doumbè-Willis, la pesée a failli dégénérer !

Aurélien Canot, Media365, publié le jeudi 16 mai 2024 à 20h24

La pesée du combat de vendredi soir entre Cédric Doumbè et Jaleel Willis, jeudi soir à Paris, a été à deux doigts de dégénérer après que le Français qui retrouvera la cage de l'Accor Arena à l'occasion du Bellator a jeté son t-shirt en direction de l'Américain. Les deux hommes ont dû ensuite être séparés à deux reprises dans un climat de tension à son paroxysme.

Le 8 mars dernier, pour sa première à l'Accor Arena, une épine était venue contrecarrer les plans de Cédric Doumbè, battu ce soir-là par arrêt de l'arbitre à la 3eme reprise par son jeune rival, face à Baysangur Chamsoudinov. Jeudi soir, à la veille du retour du roi du trash-talking dans la cage de la célèbre enceinte de la Porte de Bercy, c'est un t-shirt, lancé par Doumbè en direction de Jaleel Willis, qui a bien failli provoquer un incendie. La pesée, qui concernait tous les combattants figurant au menu du Bellator Paris de vendredi soir et donc le Franco-Camerounais comme son adversaire américain, a été à deux doigts de dégénérer après que "The Best", qui venait d'ôter son t-shirt pour monter sur la balance, n'a rien trouvé d'autre que de le lancer sur celui face à qui il tentera de renouer avec le succès et qui attendait sur le côté d'être lui aussi pesé. Willis n'a pas du tout aimé la provocation de Doumbè, et il s'est rué sur l'ancien multiple champion du monde de kick-boxing peu de temps après qu'Anthony Pettis, autre représentant des Etats-Unis, a annoncé un combat prochain entre les deux hommes en Arabie Saoudite ("C'est fait à 99%").

Doumbè et Willis séparés à trois reprises 

Les deux hommes se sont alors retrouvé front contre front, l'Américain a poussé Doumbè et il a fallu une première intervention pour que le combat, programmé vendredi soir en co-main event, ne débute pas avec vingt-quatre heures d'avance. Surtout que lorsque les deux combattants se sont de nouveau fait face, cela a été au tour de celui qui n'avait eu besoin que de neuf secondes en octobre dernier au Zénith pour se défaire de Jordan Zebo de pousser son adversaire, dans un climat de tension toujours aussi maximal. Et s'il fallait un responsable de la sécurité pour ceinturer Doumbè, Willis, particulièrement remonté, en a, lui, obligé deux à intervenir pour parvenir à le maîtriser. Le natif de Douala a alors pu enfin monter sur la balance, avant de toiser une dernière fois l'Américain, en garde devant lui, avec un large sourire, feinte de jab retenu au passage. Toujours sous les cris de la foule, surexcitée elle aussi. Après une énième tentative de Willis d'en découdre, les deux combattants ont été raccompagnés chacun de leur côté dans leur vestiaire. Ils se retrouveront vendredi soir dans la cage, et le combat promet d'ores et déjà d'être bouillant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.