Euro 2020 (F) : Un bon match nul pour Krumbholz, remonté contre les arbitres et l'organisation

Euro 2020 (F) : Un bon match nul pour Krumbholz, remonté contre les arbitres et l'organisation©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le vendredi 11 décembre 2020 à 20h15

A la suite du match nul des Bleues face à la Russie (28-28) ce vendredi, Olivier Krumbholz a salué la performance de son équipe mais également passé un coup de gueule contre les arbitres de la rencontre et l'organisation de l'Euro 2020.



Moins de 24 heures après la victoire face à l'Espagne, l'équipe de France a fait un match nul intéressant face à la Russie (28-28). Si les Bleues ont été en difficulté face à une équipe russe en grande forme, la donne a changé dans le deuxième acte de la rencontre, ce qui a ravi Olivier Krumbholz. « On a beaucoup mieux joué en deuxième mi-temps. A la fin de la première mi-temps, on s'est un peu repris. On a fait une belle deuxième période, on a été plus solides, organisés en défense. On les avait peut-être un peu trop surestimées, a confié l'entraîneur tricolore au micro de beIN Sports à l'issue du match. Elles ont bien moins joué. Elles n'ont rien raté en première période mais il ne peut pas y avoir de miracles durant deux mi-temps. Amandine Leynaud a été exceptionnelle en deuxième mi-temps. C'est un excellent match nul dans un excellent match de handball... quand on parle des deux équipes. »

Krumbholz : « Un arbitrage complètement dépassé »

Mais s'il s'est montré éminemment satisfait de la performance de ses joueuses, il a eu des mots durs à l'encontre des arbitres, les sœurs portugaises Vania et Marta Sa. Déjà passablement énervé par la programmation des deux rencontres des Bleues à moins de 24 heures d'écart, Olivier Krumbholz s'est montré dur contre le duo arbitral et l'organisation de l'Euro 2020. « Il faut souligner quand même, je ne veux pas revenir sur les affaires mais on a perdu une joueuse sur une blessure grave donc il y a des actes qui ont des conséquences dramatiques, a déclaré l'entraîneur des Bleues en faisant référence à Laura Flippes, touchée à un genou à un peu moins d'un quart d'heure de la fin du match. Il va falloir un jour faire quelque chose. En tout cas, moi, je suis déterminé et on ne va pas laisser l'affaire en l'état. Il y a des choses qui sont scandaleuses et avec un arbitrage complètement dépassé. Ça commence à bien faire. » Une blessure de la joueuse de Paris 92 dont l'étendue n'est pas connue. « C'est le genou, une sévère blessure au genou. On ne sait pas quoi encore, a confirmé Olivier Krumbholz. Ce sont des organisations qui ne méritent pas le respect. » Les Bleues ont maintenant trois jours de repos avant d'affronter la Suède pour valider leur qualification pour le dernier carré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.