Championnat du Monde (H) : L'Egypte, terre de handball

Championnat du Monde (H) : L'Egypte, terre de handball©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, Media365 : publié le dimanche 03 janvier 2021 à 11h56

Dans dix jours, l'Egypte va organiser le championnat du monde masculin de handball pour la deuxième fois de son histoire. On vous explique pourquoi c'est au Caire que le successeur du Danemark va être désigné.



L'Egypte n'est peut-être pas un prétendant à la couronne mondiale comme le Danemark et l'Allemagne qui ont organisé le championnat du monde en 2019 mais ce pays n'en est pas moins une terre de handball. A partir du 13 janvier, l'Egypte va organiser le mondial masculin pour la deuxième fois de son histoire. Un honneur qu'il doit à sa relation avec le handball contrairement au Qatar en 2015. Le champion d'Afrique en titre a un vrai poids sur la scène internationale. Et pas uniquement parce que les Pharaons sont montés sur le podium du rendez-vous continental à chaque édition depuis 1987. L'Egypte est représenté dans les hautes sphères du handball mondial grâce à Hassan Moustafa qui est le président de l'IHF depuis plus de 20 ans. La salle où les Bleus vont jouer leur premier tour porte d'ailleurs son nom.


Cet ancien joueur qui a un doctorat a joué un grand rôle dans l'organisation d'un championnat du Monde en Egpyte en 1999. C'était le premier mondial organisé en Afrique. Depuis, le tournoi est revenu du côté de la Tunisie en 2005 et va se tenir à Gizeh, Le Caire et Alexandrie cet hiver. A domicile, les hommes de Roberto García Parrondo vont tenter de terminer dans le top 10 mondial pour la cinquième fois de leur histoire. En 2001, l'Egypte avait été le premier pays non-européen à atteindre le dernier carré du championnat du monde. Ce titre honorifique a aussi accompagné le sacre mondial de l'équipe juniors en 1993 et celui de l'équipe jeunes en 2019.

En Afrique, l'Egypte domine à tous les étages

Dans un pays où le football est roi, Hussein Zaky a joué un rôle important dans la démocratisation du handball égyptien. Le demi-centre faisait partie des finalistes à l'élection du meilleur joueur de l'année en 2001 et avait signé à Ciudad Real l'année suivante. Une grande première pour un joueur africain. Avant de rallier l'Europe, il jouait pour le Zamalek, le club le plus titré de l'histoire de la Ligue des Champions africaine. Grâce au club caïrote mais aussi à Al Ahly et Port-Saïd, l'Egypte domine la scène africaine avec 18 victoires en 41 éditions de la C1 dont les cinq dernières. En 2019, le Sporting d'Alexandrie s'était même invité en finale pour y perdre contre le Zamalek. Cette domination continentale a permis au handball de gagner sa place dans la société égyptienne. Lors des derniers Jeux olympiques, Ahmed El-Ahmar avait été le porte-drapeau de son pays lors de la cérémonie d'ouverture organisée au Maracana. Un honneur qui prouve que même sans couronne, l'Egypte rayonne sur le monde du handball.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.