L'OM joue gros, Monaco vise la tête

L'OM joue gros, Monaco vise la tête©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 25 novembre 2021 à 12h49

Si l’OL est déjà qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa, les deux autres clubs français engagés n’y sont pas encore. Et l’OM aura beaucoup plus la pression que Monaco.



La première défaite en Ligue des champions du PSG, battu sur la pelouse de Manchester City mercredi soir (1-2), n’a pas trop assombri le bilan des clubs français sur la scène européenne cette saison. Car les Parisiens ont tout de même obtenu leur billet pour les huitièmes de finale pour la dixième année consécutive. Et ils pourraient bien être imités par les Lillois, qui s’étaient emparés la veille de la première place de leur groupe en dominant Salzbourg (1-0) et joueront leur qualification dans moins de deux semaines à Wolfsburg.

En Ligue Europa Conférence aussi, Rennes est bien parti. Leader de son groupe, le club breton serait assuré d’être au moins deuxième, et donc de disputer les barrages pour les huitièmes face à un reversé de la Ligue Europa, en cas de succès contre Vitesse Arnhem jeudi (18h45), avant une éventuelle finale pour la première place sur la pelouse de Tottenham lors de l’ultime journée. Les trois clubs tricolores engagés en Ligue Europa sont eux dans des situations bien différentes. Vainqueur de ses quatre matchs, l’Olympique Lyonnais, en déplacement à Brondby jeudi soir (21h), est assuré de terminer à la première place, et ne jouera donc pas de barrage d’accession aux huitièmes de finale face à une équipe ayant terminé à la troisième place de son groupe de Ligue des champions.

La "dernière chance" de l’OM

Un barrage qu’aimerait bien éviter Monaco, également leader de son groupe et qui accueille la Real Sociedad jeudi soir (21h). D’autant plus que les Monégasques ont déjà disputé un barrage pour la C1 cet été, et que cela s’était mal terminé pour eux face au Shakhtar Donetsk (0-1, 2-2, a.p.). En cas de victoire contre les Basques, les hommes de Niko Kovac seraient assurés de terminer en tête avant même la dernière journée, et d’accéder directement aux huitièmes sans avoir à en passer par un périlleux double-affrontement contre un reversé de la C1. Les Marseillais se conteraient eux bien de cette deuxième, puisqu’ils sont actuellement troisièmes, et donc virtuellement en Ligue Europa Conférence.

"Ce match est un peu une dernière chance", a reconnu l’entraîneur phocéen Jorge Sampaoliavant le déplacement pas évident de ses hommes sur la pelouse de Galatasaray jeudi (18h45). Tenu en échec par la Lazio il y a trois semaines (2-2), l’OM a enchaîné un douzième match sans victoire dans la compétition, une triste série entamée en 2018. Relégués à quatre longueurs des Stambouliotes et à deux points des Romains, les Marseillais, privés de Dimitri Payet, n’ont donc plus le droit à l’erreur, et peuvent être éliminés dès cette avant-dernière journée s’ils ne s’imposent pas en Turquie et que les Laziale l’emportent à Moscou face au Lokomotiv.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.