Ligue des champions : Les clubs d'un même pays vont continuer à s'éviter

Mathieu Warnier, Media365 : publié le mardi 21 mai 2024 à 15h20

Alors que l'UEFA va profondément changer le format de la Ligue des champions, la règle empêchant les équipes d'un même pays de s'affronter à l'occasion de la phase de ligue, qui remplacera la traditionnelle phase de groupes, sera maintenue... autant que possible.

La Ligue des champions va changer. Dès la saison prochaine, il y aura 36 équipes sur la ligne de départ et le fonctionnement de la compétition sera totalement différent. En effet, la phase de groupes telle qu'elle existe depuis plusieurs décennies cède la place à ce que l'UEFA a baptisé la phase de ligue. Dans ce format, chacune des formations en lice va disputer huit matchs, quatre à domicile et quatre à l'extérieur, contre huit équipes différentes. Un classement unique sera mis en place avec les huit premiers directement qualifiés en huitièmes de finale, les formations classées de la 9eme à la 24eme place qui disputeront des barrages quand les autres équipes seront éliminées. La saison débutera toujours par un tirage au sort avec les 36 équipes réparties en quatre chapeaux de neuf mais il ne servira qu'à établir les affiches de l'ensemble de la phase de ligue avec chaque équipe qui affrontera deux formations issues de chacun des chapeaux.

L'UEFA reste précautionneuse avec le nouveau format

Néanmoins, si le concept soutenant toute la compétition va changer, l'UEFA a décidé de garder certaines règles fondamentales et l'une d'entre-elles est l'impossibilité pour deux clubs d'un même pays de se croiser lors de la phase de ligue. Interrogée par le quotidien régional Ouest-France, l'instance européenne a toutefois mis un bémol à cette règle, assurant qu'il sera en place « sauf en cas d'impasse ». Ce qui devrait assurer aux clubs français, dont notamment une équipe de Brest qui a arraché sa place lors de la dernière journée, de s'éviter en début de saison. En effet, malgré l'utilisation d'un ordinateur pour faciliter le tirage au sort, il n'est pas certain que ce principe soit appliqué en permanence. A cela s'ajoute un nouveau principe afin d'assurer un brassage maximal. « En phase de ligue, les équipes peuvent affronter au maximum deux adversaires du même pays, sauf en cas d'impasse », précise l'UEFA. Une telle règle permettra d'éviter aux clubs français d'avoir un programme copieux avec trois clubs espagnols, italiens, allemands ou anglais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.