Nice : Atal s'excuse

Nice : Atal s'excuse©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 01 novembre 2020 à 01h40

En pleine polémique après avoir liké un message hostile à la position de la France vis-à-vis des caricatures de Mahomet, le latéral algérien de l'OGC Nice, Youcef Atal, a présenté ses excuses.

 

Dans le contexte particulièrement tendu qui est celui de Nice, le moindre « like » sur les réseaux sociaux peut prendre des allures de scandale. Youcef Atal l'a appris à ses dépens samedi, deux jours après l'attaque meurtrière à la basilique Notre-Dame, au cours de laquelle trois personnes furent assassinées à coups de couteau. Dans la soirée, le latéral droit du Gym a dû répondre à ses détracteurs, nombreux à lui reprocher d'avoir approuvé une publication Instagram de Khabib Nurmagomedov.

Dans celle-ci, postée vendredi en russe et en arabe, le champion de MMA s'en prenait à la position de la France vis-à-vis des caricatures de Mahomet, et dénonçait des « offenses » contre les musulmans. Habitué des sorties polémiques sur les réseaux sociaux, le combattant russe d'origine daghestanaise Khabib Nurmagomedov s'en était également pris violemment à Emmanuel Macron, représenté avec une empreinte « et à tous ses disciples. » « Que le Tout Puissant défigure cette ordure et tous ses disciples qui au nom de la liberté d'expression insultent la foi de plus d'un milliard et demi de musulmans », avait-il conclu.


« J'ai liké un post de Khabib, car je suis fan du sportif. Je n'ai voulu blesser personne. Je suis profondément touché par le dernier attentat à Nice. Je suis musulman et je suis contre le terrorisme », s'est défendu le champion d'Afrique sur son compte Instagram, ce samedi soir. Le timing était particulièrement mal choisi, après que Nice ait été frappée pour la troisième fois en cinq ans par la barbarie islamiste.

Faute avouée à moitié pardonnée ? Pas pour tout le monde visiblement. Candidat à la mairie de Nice et vice-président du groupe RN au conseil régional, Philippe Vardon réclame le licenciement de Youcef Atal. « Il ne peut plus porter les couleurs de l'OGC Nice, écrit le frontiste. Si Youcef Atal n'est malheureusement pas le seul footballeur à s'être ainsi distingué en apportant son soutien à ce message (on retrouve même plusieurs joueurs passés ou actuels de l'équipe de France tels Benzema, Kimpembe, Bakayoko, Faty ou Sakho), son statut de joueur phare de l'OGC Nice rend ce « like » encore plus choquant. [Je demande] à l'OGC Nice de réagir et de rompre le contrat du joueur pour faute grave. » Le club azuréen, qui joue dimanche (15h) à Angers, n'a pas communiqué pour l'heure.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.