Nantes : Domenech, encore et toujours nul

Nantes : Domenech, encore et toujours nul©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le lundi 18 janvier 2021 à 10h13

S'il est toujours invaincu depuis son arrivée à Nantes, Raymond Domenech n'arrive pas non plus à gagner. Les Canaris ont enchaîné un troisième match nul consécutif dimanche contre Lens (1-1), et une onzième rencontre de rang sans victoire. 

 

Il y a une manière positive de voir les choses. En constatant que Raymond Domenech est toujours invaincu depuis son arrivée sur le banc du FC Nantes. Sauf que s'il n'a pas connu la défaite, l'ancien sélectionneur des Bleus n'a pas non plus goûté à la victoire. Après Rennes (0-0) et Montpellier (1-1), ses Canaris ont en effet enchaîné dimanche un troisième match nul consécutif, contre Lens (1-1). 

Et s'ils avaient réussi à revenir au score le week-end précédent à la Mosson, ils ont cette fois été repris, Gaël Kakuta, qui avait manqué un penalty en première période (33e) avant qu'Imran Louza ne transforme le sien (36e), ayant égalisé en fin de match pour les Sang et Or (81e). Le FC Nantes a donc compilé un onzième match consécutif sans victoire en Ligue 1, ce qui n'était plus arrivé depuis la saison 2001-2002, et reste scotché à la 17e place, avec seulement trois points d'avance sur Nîmes, actuel barragiste.

Domenech : "Satisfait dans le contenu"   

"Oui, il y a de la déception. On prend un but sur un corner, à dix minutes de la fin... Mais, globalement on ne peut pas dire que cela soit injustifié, a ensuite reconnu leur entraîneur. C'est un point qui est à partager. On a eu de bons moments. Eux, ils ont montré toute leur qualité, comme depuis le début du championnat. Ils confirment aujourd'hui. C'est une équipe solide, qui gêne l'adversaire, qui provoque toujours. Il y a un côté frustrant, pour le moral cela aurait été bien. Mais sur le match, on ne peut pas se plaindre." 


S'il n'est "pas satisfait au niveau comptable", Domenech se dit en revanche "satisfait dans le contenu" produit par cette formation nantaise qui va tenter de remporter dimanche à Metz son premier succès depuis le 8 novembre, à Lorient. Ses hommes auront peut-être plus de réussite à l'extérieur, alors que leurs matchs à domicile sont systématiquement marqués par les manifestations de leurs supporters, qui réclament encore et toujours le départ du président Waldemar Kita. Dimanche, ils étaient plus de 200 près de la Beaujoire, et ont notamment reçu le soutien des anciens joueurs Nicolas Gillet et Sébastien Piocelle. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.