L1 (J9) : Lille prolonge sa série de victoires, Marseille confirme son ralentissement

L1 (J9) : Lille prolonge sa série de victoires, Marseille confirme son ralentissement©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Divio, Media365, publié le dimanche 03 octobre 2021 à 18h59

Grâce à Jonathan David, Lille a signé sa troisième victoire consécutive en Ligue 1 aux dépens de Marseille (2-0). Les Olympiens, pour leur part, quittent le Nord avec un troisième match de suite sans victoire.



Ce dimanche matin, à 9h57, le compte Twitter de l'Olympique de Marseille confirme à son tour le décès de Bernard Tapie, Président du club de 1986 à 1993 et vainqueur de quatre titres de champion de France consécutifs, d'une coupe de France et surtout d'une Ligue des Champions : « L'Olympique de Marseille a appris avec une profonde tristesse la disparition de Bernard Tapie. Il laissera un grand vide dans le cœur des Marseillais et demeurera à jamais dans la légende du club. Toutes nos condoléances à sa famille ainsi qu'à ses proches. » Brassard noir autour du bras, les Marseillais vont majoritairement souffrir en première période. L'armada offensive lilloise va, en effet, prendre le dessus avec un Jonathan Ikoné très actif et à l'origine de la plupart des bons coups de son équipe. C'est lui qui, au quart d'heure de jeu, s'est créé la première grosse occasion du match, mais qui, sur un face-à-face, bute sur un Pau Lopez décisif (15eme). Jonathan Ikoné va continuer de s'illustrer, cette fois dans le rôle du passeur pour Burak Yilmaz, qui frappe en force au-dessus (18eme). Finalement, c'est Jonathan David qui va ouvrir le score peu avant la demi-heure de jeu. Après un énième débordement côté droit, cette fois de Zeki Çelik, le Canadien a profité d'un contre favorable aux dépens de William Saliba et marque du bout du pied à cinq mètres du but (1-0, 29eme).

Dangereux, Lille n'a pas concrétisé

L'Olympique de Marseille, qui n'est pas parvenu pas à insuffler son intensité habituelle, aura eu beaucoup de mal à se montrer réellement dangereux, malgré deux timides frappes de Bamba Dieng (8eme et 9eme). Mattéo Guendouzi aurait lui pu profiter d'une mauvaise relance de Grbic, mais sa tentative a filé au-dessus (25eme). L'OM aurait même pu retourner aux vestiaires avec deux buts de retard si le drapeau ne s'était pas justement levé pour un hors-jeu du remuant Burak Yilmaz (45eme). Au retour des vestiaires, Jorge Sampaoli a tranché dans le vif avec les sorties de Bamba Dieng et Duje Caleta-Car, remplacés par Arkadiusz Milik et Boubacar Kamara. Même s'il y a eu du mieux avec une tête cadrée de Milik (48eme) et une frappe au-dessus de Gerson (53eme), cela n'a pas vraiment révolutionné le jeu olympien. Le LOSC s'est montré toujours aussi dangereux. Burak Yilmaz a répondu par une frappe trop croisée (58eme), puis il a pensé obtenir un penalty. Sifflé dans un premier temps, avant que le VAR ne disculpe William Saliba à la suite d'une simulation évidente du Turc (66eme).

A dix, Marseille n'a pas su réagir

L'OM a pu toujours y croire, mais ne s'est pas donné les moyens d'inverser la tendance. C'est au contraire le LOSC qui a accumulé les occasions de but. Jonathan Ikoné, maudit, a touché les montants à deux reprises sur des services d'un Burak Yilmaz inspiré (73eme et 75eme). Entretemps, Jonathan David a lui aussi manqué le break (74eme). A force de gâcher, on se dit que les hommes de Jocelyn Gourvennec vont finir par le regretter... Mais l'expulsion de Cengiz Ünder pour un second avertissement (78eme) n'a pas aidé un OM déjà en difficulté. Finalement, Lille va doubler la marque par l'intermédiaire de Jonathan David, buteur sur un caviar de Timothy Weah (2-0, 95eme). L'OM n'aura pas su rendre hommage à son ancien président Bernard Tapie et se retrouve propulsé hors du podium (5eme) après ce troisième match sans succès en Ligue 1. Vainqueur de ses trois derniers matchs, le LOSC est dans une dynamique différente et fait son retour dans la première partie de tableau (8eme).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.