L1 (J18) : Clermont se joue de Rennes

Rédaction Media365, publié le mercredi 11 janvier 2023 à 21h15

Réaliste puis profitant de faits de jeu favorables, Clermont a réussi battre des Rennais trop timides offensivement (2-1). Kyei et Gastien sont les buteurs auvergnats alors que Kalimuendo avait égalisé pour Rennes. Des Bretons qui ont fini en toute fin de match alors qu'ils étaient réduits à neuf contre onze suite aux expulsions de Bourigeaud et Omari.

Kyei ouvre le score

Après la désillusion de son élimination face au FC Olympique Strasbourg Koenigshoffen 06 (R1) en 32es de finale de Coupe de France, Clermont voulait repartir de l'avant face à Rennes. Des Rennais qui eux restent sur deux victoires consécutives depuis la blessure de leur buteur maison, Martin Terrier. L'occasion notamment pour Doku de trouver une place de titulaire. Les Bretons qui n'ont pu vraiment intérêt à perdre des points pour continuer à lutter pour une place sur le podium jusqu'au bout. Le début de match est assez équilibré avec deux équipes qui ne se livrent pas et qui n'hésitent pas à repartir avec du jeu court dès la relance de leur gardien. Petit à petit, Rennes prend le match en main en monopolisant le ballon mais sans jamais parvenir à inquiéter Mory Diaw. Au quart d'heure de jeu, Rennes pense pouvoir bénéficier d'un penalty suite à une main dans la surface de Maximiliano Caufriez. Clément Turpin, après vision de la vidéo en a décidé autrement. La possession s'est ensuite équilibrée et ce sont les Clermontois qui ont ouvert le score sur leur première occasion. Servi par Khaoui, par-dessus la défense, Grejohn Keyi profite d'un mauvais placement d'Omari pour récupérer le ballon, éliminer Mandanda et marquer dans le but vide (1-0, 32eme). Juste après le buteur auvergnat tentait un lob de 40 mètres qui finissait au-dessus (34eme). Plus rien à signaler avant la pause, de quoi agacer sérieusement Bruno Génésio qui voit toujours son équipe en difficulté à l'extérieur.

Rennes termine à 9

Le début de la seconde période est un copié-collé de la première avec deux équipes qui jouent bien au ballon mais très peu d'occasions. Amine Gouiri a bien la balle d'égalisation au bout du pied mais son tir passe au-dessus (52eme). Bruno Génésio décide alors de faire du changement à l'heure de jeu avec les entrées de Lovro Majer et de Désiré Doué. Des entrants qui vont dynamiser leur équipe beaucoup plus présente offensivement. Gouiri a une belle balle de but mais une nouvelle fois sa frappe passe au-dessus (68eme). Dans la foulée, c'est Clermont qui est tout proche de faire le break. Rashani dribble sur la gauche et sert Borges qui arrive face à Mandanda qui repousse sa frappe à bout portant, Truffert qui a suivi dégage devant la ligne (69eme). Coup de chaud pour les Bretons qui reprennent leur marche en avant. Désiré Doué sonne la charge avec une frappe à l'entrée de la surface contrée de justesse (72eme) puis Arnaud Kalimuendo parvient à égaliser sur un magnifique centre en retrait de Benjamin Bourigeaud. L'ancien Lensois reprend en une touche et trompe Diaw (1-1, 75eme). Les Bretons semblent alors avoir pris l'ascendant. Un sentiment de courte durée avec l'expulsion sévère de Benjamin Bourigeaud pour un second carton jaune (78eme) sur une action assez anodine. Le calvaire breton se poursuit quand quelques minutes plus tard, c'est au tour d'Omari d'être exclu par Clément Turpin qui a estimé après le recours à la VAR qu'il était en position de dernier défenseur pour une faute sur Komnen Andric (84eme). A 9 contre 11, les choses devenaient compliquées pour Rennes qui a fini par céder dans les arrêts de jeu. Johan Gastien délivrait Gaston-Montpied en reprenant une frappe d'Andric magnifiquement repoussé par Mandanda (2-1, 95eme). Les Auvergnats pouvaient alors célébrer une nouvelle victoire qui les installe confortablement dans la première partie du classement de Ligue1. Pour Rennes en revanche,

c'était une soirée cauchemardesque avec une défaite mais surtout deux cartons rouges qui priveront Bourigeaud et Omari de la réception du PSG ce week-end.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.