PSG : Tuchel ne doute pas de ses joueurs

PSG : Tuchel ne doute pas de ses joueurs©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 06 novembre 2020 à 15h50

Thomas Tuchel, plus que jamais sous le feu des critiques, a confiance en ses joueurs, mais reconnaît vivre une période "difficile".

Quarante-huit heures après la défaite essuyée à Leipzig en Ligue des Champions, Thomas Tuchel s'est présenté devant les journalistes pour évoquer le match à venir contre Rennes en championnat. Le technicien allemand en a profité pour assurer que lui et ses hommes restaient focalisés sur leurs objectifs et qu'il n'y avait absolument de péril en la demeure. Même si la situation est loin d'être idéale, il reste optimiste, convaincu que tout le monde se donne à fond pour renouer avec les bons résultats.

Il a confiance en ses troupes

Souvent, les entraineurs qui sont menacés à leur poste sont confrontés à une démobilisation du vestiaire, en raison d'un message qui passerait moins en interne. Tuchel n'a cependant guère ce sentiment. « Je n'ai aucun doute sur le fait qu'ils sont motivés, a-t-il clamé. On a tout donné face à Leipzig, on a joué avec une bonne énergie. C'est nécessaire de jouer l'entraînement avec le sourire. Bien sûr on est très déçus si on perd, on ne veut pas s'habituer à ça et en même temps on sait que c'était possible de gagner. C'est normal qu'on soit un peu déçus, mais on ne l'est pas trop. On a une grande occasion demain pour creuser l'écart en Ligue 1 ».

Tuchel ne sent pas seul

En cette période délicate, l'entraineur parisien n'a pas reçu beaucoup de soutiens de la part de ses dirigeants. Ni Nasser Al-Khelaifi, ni Leonardo ne l'ont conforté dans son rôle, ce qui forcément alimente les rumeurs sur son futur. Pour autant, l'intéressé ne sent pas seul. Loin s'en faut. « Nous sommes ensemble, il y a un travail quotidien avec notre staff, a répondu Tuchel. Ce ne sont pas seulement les Allemands, c'est aussi l'entraîneur des gardiens, Papuss Camara. Nous travaillons ensemble on a une très bonne relation avec tout le monde ici, des gars qui travaillent en cuisine jusqu'à ceux qui sont à PSG TV. Non, je n'ai pas l'impression que je suis seul. Mais quand on manque de résultats, ce sont toujours des situations difficiles. Le club n'est pas habitué à perdre et c'est bien comme ça. Et on ne peut pas laisser notre émotion faire des hauts et des bas. On doit être concentrés et avoir confiance dans nos joueurs. On a une finale contre Leipzig au Parc et on doit préparer ça de la meilleure des façons ».

« Pas la pire situation du monde »

Enfin, pour ceux qui lui font remarquer qu'il vit peut-être ses moments les plus durs depuis qu'il s'est installé sur le banc des champions de France en 2018, Tuchel s'est aussi voulu rassurant. Il a rappelé que son cas personnel est systématiquement mis en avant à chaque contre-performance. « J'ai déjà entendu cette question avec la finale de coupe de la Ligue, celle de Coupe de France, avant Bergame... C'est toujours la même question. L'année dernière, j'ai lu "Tuchel isolé..." Est-ce que c'est un moment plus difficile? Je ne sais pas. Le moment le plus difficile pour moi dans ma vie d'entraîneur c'était après l'élimination contre Manchester (ndlr, en 2018/2019). On n'est pas dans un moment où tout est facile, où tout roule tout seul. Ça serait plus facile si on était en tête en Ligue des champions. Mais il faut regarder le contexte. On est premier en Ligue 1. On a perdu un match à Leipzig, mais c'est un demi-finaliste de Ligue des champions, il y a des penaltys, un carton rouge... On peut perdre un match en Ligue des champions, mais ce n'est pas la pire situation du monde. C'est difficile, mais on doit trouver des solutions », a conclu le coach allemand.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.