Lille : Bielsa débouté par les Prud'hommes

Lille : Bielsa débouté par les Prud'hommes©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 02 juillet 2021 à 21h00

Ce vendredi, le tribunal des Prud'hommes de Lille a débouté Marcelo Bielsa, ancien entraîneur du LOSC, de toutes ses demandes. L'Argentin contestait un licenciement jugé abusif à ses yeux.


Marcelo Bielsa réclamait jusqu'à 19 millions d'euros à Lille pour un licenciement qu'il jugeait abusif. Licencié en décembre 2017 pour faute grave, le technicien argentin a été débouté de toutes ses demandes ce vendredi par le tribunal des Prud'hommes de Lille, comme l'indique La Voix du Nord. Également condamné à payer 5 000 euros de frais de procédure, Bielsa a un mois pour faire appel de cette décision.

Lille soulagé, Bielsa va faire appel

En février dernier, l'actuel entraîneur de Leeds en Premier League s'était montré très direct en visio-conférence. "Ce que je veux expliquer, c'est le harcèlement que j'ai subi lors des mois de septembre et octobre avant mon licenciement afin de me déstabiliser pour me pousser à la démission, saboter ma gestion et faire obstacle à mon travail, dégradant mon autorité", disait-il, ciblant notamment Luis Campos, conseiller du président de l'époque, Gérard Lopez. Alors que Bielsa avait invoqué la signature d'un précontrat le 14 février 2017 doté d'une clause qui impliquait le versement des salaires restant en cas de rupture anticipée, le tribunal des Prud'hommes a jugé que c'est le contrat datant du 1er juillet 2017 qui prévalait, comme l'explique la source.

Du côté du LOSC, le soulagement est de mise. "C'est une victoire et un jugement très important. La faute grave est reconnue, ce n'est arrivé qu'une fois dans une autre juridiction, c'est très rare. Rien que ce jugement-là va faire jurisprudence (...) C'est une décision très juste, qui a tenu compte de nos arguments. Elle rappelle qu'on a beau être un entraîneur célèbre, on ne peut pas s'affranchir complètement de la hiérarchie. Ce n'est pas parce qu'on s'appelle Marcelo Bielsa qu'on peut s'affranchir de tout, dire qu'on ne veut pas voir tel salarié", a ainsi affirmé Bertrand Wambeke, l'avocat du club nordiste. L'avocat de Marcelo Bielsa, Me Benjamin Cabagno, a confirmé l'appel à venir. "Il y aura évidemment appel", a-t-il affirmé auprès de la Voix du Nord.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.