Ligue 1 : L'accord avec CVC revalidé par l'assemblée générale de la LFP

Ligue 1 : L'accord avec CVC revalidé par l'assemblée générale de la LFP©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 23 novembre 2023 à 16h14

Ce jeudi, après une nouvelle assemblée générale de la LFP, l'accord avec CVC a été revalidé à une large majorité, selon L'Equipe. A l'origine de cette nouvelle assemblée, Le Havre et son président, Jean-Michel Roussier, n'ont pas bénéficié du soutien des autres clubs.


Une revalidation attendue. Comme relaté par nos confrères de L'Equipe, l'accord avec CVC, le fonds d'investissement qui a permis la création de la société commerciale de la Ligue de football professionnel (LFP) en apportant 1,5 milliard d'euros au foot français contre 13,04 % de ses revenus à vie, a été revalidé ce jeudi après une assemblée générale de la LFP en visioconférence, qui a débuté à 11 heures. Dans un communiqué officiel, la LFP s'est félicitée de l'accord LFP-CVC conforté à "une écrasante majorité". "Successivement et au scrutin secret, l'Assemblée Générale a, en tant que de besoin et aux fins de régularisation, voté les résolutions suivantes : la création de la filiale commerciale de la LFP à 96,76% de voix pour ; les statuts de la société et le pacte d'associés à 96,62% de voix pour, les modalités de répartition de l'apport de CVC à 97,73% de voix pour, l'attribution de la dotation de la FFF sur l'apport de CVC à 100% de voix pour, l'utilisation du solde de l'apport de CVC (dont le remboursement du PGE) à 96,56% de voix pour, la modification des statuts de la Ligue permettant de la création de la filiale commerciale à 100% de voix pour, la modification des statuts de la Ligue sécurisant la répartition des droits audiovisuels entre la Ligue 1 et la Ligue 2 à 100% de voix pour. En complément, l'Assemblée Générale a également approuvé les comptes de l'exercice 2022/2023 de la LFP, information faite de ceux de sa filiale, à 100% de voix pour. Ces décisions ont montré, si cela était encore nécessaire, l'unité des clubs professionnels et des acteurs du football autour de ce projet crucial pour l'avenir de la Ligue 1 et de la Ligue 2", peut-on lire.

Le Havre esseulé, le travail de Labrune défendu par plusieurs présidents

Le Havre, à l'origine de cette nouvelle assemblée, car s'estimant lésé d'1,5 millions d'euros, a sans doute voté contre. Alors que l'assemblée s'est terminée à 14 heures, un des participants a évoqué la "Saint Roussier", en référence au président du HAC, qui n'aurait eu que le soutien du seul Pierre Ferracci, le président du Paris FC, selon nos confrères du quotidien sportif. Ce dossier est pour rappel loin d'être bouclé car, le tribunal judiciaire de Paris doit examiner en référé mardi prochain une assignation du Havre qui demande la suspension du dispositif d'aide de CVC, dont la dernière tranche doit être versée en 2024 au PSG, à l'OM, l'OL, Monaco, Lille, Rennes et Nice. Comme imaginé, Vincent Labrune, la LFP et CVC ressortent avec un statut renforcé à la suite de cette nouvelle assemblée générale de la Ligue, alors que nos confrères de RMC indiquent que Joseph Oughourlian (président du RC Lens), Loïc Féry (président de Lorient) et Jean-Michel Aulas ont défendu le travail de la Ligue et de son président.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.