Justice : Tony Vairelles et ses frères jugés dix ans après une fusillade

Justice : Tony Vairelles et ses frères jugés dix ans après une fusillade©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 21 mars 2022 à 18h35

Tony Vairelles et trois de ses frères sont jugés à partir de lundi au tribunal correctionnel de Nancy, dix ans après une fusillade contre des videurs à la sortie d'une boîte de nuit. Jusqu'à vendredi, ils doivent répondre de "violences en réunion, avec préméditation et avec arme".


L'affaire date d'il y a près de dix ans, mais c'est cette semaine qu'elle sera jugée, devant le tribunal correctionnel de Nancy. Tony Vairelles, ainsi que trois de ses frères, Fabrice, Jimmy et Giovan, sont soupçonnés d'avoir ouvert le feu et blessé trois vigiles de la discothèque Les Quatre-As à Essey-lès-Nancy, dans la nuit du 22 au 23 octobre 2011. Alors âgés respectivement de 20 et 30 ans à l'époque, Giovan et Jimmy avaient été expulsés de la discothèque après une altercation, avant de revenir armés, accompagnés de Tony et Fabrice, 38 et 40 ans lors des faits.

"C'est inadmissible de juger dans de telles conditions"

Ancien joueur du RC Lens et des Bleus, Tony Vairelles, désormais âgé de 48 ans, a toujours nié les faits pour lesquels il a déjà passé cinq mois en détention provisoire. Dans un premier temps, les frères avaient été mis en examen pour tentative d'assassinat, des faits passibles de la réclusion criminelle à perpétuité. Après une requalification, le clan Vairelles s'expliquera finalement devant le tribunal correctionnel pour des faits de "violences aggravées", pour lesquels ils risquent tous dix ans de prison ainsi que 150 000 euros d'amende. Les trois vigiles de la boîte de nuit comparaissent également, répondant de violences en réunion.

Virginie Barbosa, l'avocate de la fratrie Vairelles a livré son sentiment sur l'affaire, mettant en exergue la lenteur de l'instruction qui a vu se succéder quatre juges d'instruction. "J'estime que c'est lamentable, c'est inadmissible de juger dans de telles conditions, dans un tel délai", a-t-elle commenté, avant de rappeler que le procès s'ouvrait "dix ans et cinq mois" après les faits. Tony Vairelles, sélectionné à 8 reprises en équipe de France entre 1998 et 2000 (pour 1 but), vit désormais à Bordeaux où il participe à quelques rencontres avec les vétérans du club.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.