Udinese : La sanction réduite en appel dans l'affaire Maignan

Juba Touabi, Media365, publié le jeudi 01 février 2024 à 10h06

Dans une décision qui a suscité des réactions contrastées, la Fédération italienne de football (FIGC) a annoncé un allégement de la sanction initialement imposée à l'Udinese suite aux cris racistes dirigés contre Mike Maignan, le gardien de l'AC Milan.

Les faits, qui se sont déroulés le 20 janvier dernier lors d'une rencontre opposant l'Udinese à l'AC Milan, avaient entraîné une première sanction d'un match à huis clos pour le club hôte. Toutefois, en appel, cette mesure a été révisée : l'Udinese jouera ses deux prochaines rencontres à domicile avec la tribune Curva Nord fermée, là où les abus avaient été rapportés.

Cette décision, prise par la première chambre de la Cour nationale d'appel du sport sous la présidence de Carmine Volpe, vise à sanctionner l'endroit précis d'où ont émané les insultes, tout en permettant au reste du stade de rester ouvert aux supporters. Par ailleurs, cinq individus impliqués dans ces actes racistes ont été identifiés et interdits de stade à vie par l'Udinese, soulignant la volonté du club de lutter contre le racisme, bien que la sanction globale ait été allégée.

Une occasion manquée de lutter contre le racisme ?

Pour rappel, l'incident avait poussé Mike Maignan à quitter brièvement le terrain, marquant une pause dans le match pour souligner la gravité des faits. Le gardien de l'équipe de France avait ensuite exprimé sa frustration face à la récurrence de tels comportements et l'inefficacité des mesures prises jusqu'à présent pour y remédier.

La réaction de l'Udinese et les sanctions allégées posent la question de l'efficacité des mesures disciplinaires dans le football pour combattre le racisme. Malgré la proposition du maire d'Udine de faire de Mike Maignan un citoyen d'honneur, un geste symbolique rejeté par le conseil municipal, le débat sur la meilleure façon de lutter contre le racisme dans le sport reste vif. Cette affaire souligne une fois de plus la nécessité d'actions plus concrètes et de sanctions plus strictes pour éradiquer le racisme des tribunes et des terrains de football.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.