Serie A : Les passes géniales de Ribéry n'ont pas suffi

Serie A : Les passes géniales de Ribéry n'ont pas suffi©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le samedi 26 septembre 2020 à 23h38

Malgré deux magnifiques offrandes de Franck Ribéry, capitaine de la Fiorentina, l'Inter Milan a finalement battu les Florentins samedi soir (4-3), à l'issue d'un match renversant.



La Fiorentina y a cru. Mais alors que Franck Ribéry et ses coéquipiers menaient 3-2 à quelques minutes du coup de sifflet final samedi soir à San Siro, ils se sont finalement inclinés face à l'Inter (3-4), à l'issue d'un match qui leur laissera beaucoup de regrets. Emmené par leur capitaine français, auteur de deux passes décisives géniales, les Florentins espéraient signer une deuxième victoire consécutive face à cette équipe que leur entraîneur Giuseppe Iachini annonçait avant la rencontre au niveau de la Juventus, et même dotée de "la plus forte attaque de Serie A". Ses hôtes ne lui ont pas forcément donné tort, même si c'est un défenseur, Danio D'Ambrosio, qui a inscrit le but de la victoire (89e), deux minutes après l'égalisation de Romelu Lukaku. Lautaro Martinez avait lui égalisé en toute fin de première période, répondant à l'ouverture de Christian Kouamé (3e), alors que Federico Ceccherini permettait aux Lombards de mener 2-1 sur un but contre son camp (52e).

Il aurait pu compter trois passes décisives

Avant cet épilogue renversant, Ribéry, auteur d'une grande prestation, avait tout pour être la star de la soirée. Notamment parce qu'il a mystifié, après une longue course, ce même D'Ambrosio, ainsi qu'Alessandro Bastoni, pour offrir un véritable caviar à l'entrée de la surface à Gaetano Castrovilli, auteur de l'égalisation à 2-2 peu avant l'heure de jeu (57e). Quelques instants plus tard, le Boulonnais allait signer sa deuxième passe décisive du match, cette fois depuis le milieu de terrain. Il se jouait à nouveau de D'Ambrosio avant de lancer parfaitement Federico Chiesa dans le dos de la défense. Ce dernier, dont l'avenir reste incertain, concluait sans contrôle pour redonner l'avantage aux visiteurs (63e), avant la conclusion que l'on connaît. Franck Ribéry, ovationné dans ce même stade l'an dernier par les supporters de l'AC Milan, aurait lui pu compter une passe décisive supplémentaire si Dusan Vlahovic s'était montré plus adroit avant l'égalisation de Lukaku. Mais il continue à prouver, à 37 ans, qu'il reste encore et toujours un joueur d'exception.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.