Bleues - Renard : "L'OL ne peut plus survoler comme avant"

Bleues - Renard : "L'OL ne peut plus survoler comme avant"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 24 novembre 2023 à 17h10

Hervé Renard a commenté l'évolution de la Ligue des Champions, pas forcément favorable aux clubs français.



Si la Ligue des Champions a très bien démarré pour l'Olympique Lyonnais, avec deux victoires en autant de matchs (9-0 au Slavia Prague, 2-0 contre Sankt Pölten), c'est la catastrophe pour les deux clubs parisiens. Alors qu'on s'enorgueillissait à juste titre de la présence de trois équipes françaises en phase de poules, pour la première fois de l'histoire, le PSG comme le Paris FC ont perdu leurs deux premières rencontres : 2-0 chez l'Ajax Amsterdam puis 1-0 face au Bayern pour le Paris Saint-Germain, 2-1 contre Häcken puis 4-1 à Chelsea pour le PFC.

"Les grands clubs masculins mettent désormais des moyens très importants"

A l'image de l'ensemble du football français, son premier représentant Hervé Renard (en tant que sélectionneur des Bleues) est inévitablement déçu et demande même à s'en "alerter" : "Les clubs progressent de manière constante, ceux qui ont de grandes équipes masculines mettent désormais des moyens très importants dans le football féminin." Difficile d'y voir une véritable excuse, puisque c'est ce qui a justement contribué au succès combiné de l'OL et du PSG... Le coach de la sélection nationale a été "impressionné par l'aspect collectif du Bayern" à Jean-Bouin : "Leur discipline, l'humilité des joueuses qui travaillaient ensemble pour attaquer et défendre à la perte du ballon, bref pour former une équipe... On sentait un travail important, quelque chose de vraiment homogène. L'OL aussi a encore cette grande équipe, mais la concurrence est toujours plus forte et elles ne peuvent plus survoler comme pendant plusieurs saisons."

Lyon a notamment gagné cinq Coupes d'Europe consécutives de 2016 à 2020 mais n'en a remporté qu'une sur les trois dernières, le Barça s'imposant en 2021 et 2023. Surtout, il n'y avait pas un seul club français en demi-finales la saison passée. Comme l'indiquait Georgia Stanway, la joueuse du PSG, à RMC Sport après la défaite contre le Bayern, "certains clubs prennent des points qu'ils n'auraient pas forcément pris avant, on ne peut plus aborder un match en pensant que c'est déjà gagné". Ce qui, en réalité, est censé être une bonne nouvelle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.