Le dernier Angleterre-Italie important, ça avait donné quoi ?

Le dernier Angleterre-Italie important, ça avait donné quoi ?©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 11 juillet 2021 à 14h03

Adversaires en finale du Championnat d'Europe à Wembley, dimanche soir, l'Italie et l'Angleterre se sont affrontés lors d'un match important la dernière fois lors de la Coupe du Monde 2014. Retour sur ce match spectaculaire.



Le titre du Championnat d'Europe 2020 disputé en 2021 se jouera donc dimanche soir entre l'Italie et l'Angleterre au Stade de Wembley (coup d'envoi à 21 heures à Wembley). Les deux formations vont se retrouver pour la sixième fois en neuf ans (la 28eme depuis 1933), mais la première fois depuis sept ans à l'occasion d'un match important. Tandis que les deux derniers affrontements amicaux ont débouché sur le même score de parité (1-1), les 27 mars 2018 et 31 mars 2015, l'ultime rendez-vous de poids remonte à la Coupe du Monde 2014.

Sterling et Verratti déjà titulaires

Le 14 juin 2014 précisément, les deux mastodontes s'affrontaient à Manaus lors de la première journée dans le groupe D comprenant également le Costa Rica, vainqueur surprise auparavant de l'Uruguay (3-1) à Fortaleza. Après cet étonnant revers des partenaires de Cavani et Suarez, il fallait absolument se positionner favorablement et gagner. Dirigés par Roy Hodgson, les Three Lions s'articulaient en 4-2-3-1 avec le quatuor défensif Johnson-Cahill-Jagielka-Baines devant le portier Hart, Gerrard-Henderson en double pivot et le trio Welbeck-Sterling-Rooney en soutien de Sturridge, aligné en pointe. Seul survivant du onze titulaire sept ans plus tard avec Henderson (Shaw était resté sur le banc), Sterling tentera de faire mieux. Muet, il avait été averti dans le temps additionnel, le seul carton jaune du match.


En face, Cesare Prandelli avait opté pour un schéma en 4-1-4-1. Victime d'un coup dur avec le forfait de Buffon, touché à une cheville à l'entraînement la veille de la rencontre, il avait misé sur Sirigu dans le but. Et le gardien de 27 ans (8 sélections jusque-là) allait réussir son baptême du feu... Titulaire en charnière ce dimanche soir à Wembley, Chiellini l'était ce 14 juin 2014 sur le côté gauche de l'arrière-garde transalpine, Darmian étant son pendant à droite avec au milieu un axe Barzagli-Paletta (Bonucci était resté assis sur le banc des remplaçants). De Rossi s'était installé devant la défense avec devant lui une ligne de quatre composée de Candreva, Verratti, Pirlo et Marchisio. Enfin, Balotelli, auteur de son tir au but deux ans plus tôt face aux Anglais en quarts du Championnat d'Europe 2012 (0-0, 4-2 aux t.a.b pour l'Italie finalement étrillée 4-0 en finale par l'Espagne), débutait à la pointe de l'attaque.

Sirigu décisif, le but de la victoire pour Balotelli

Pour sa première en Coupe du Monde, Sirigu avait assuré. Décisif sur une frappe de Henderson dès la 6eme minute, le portier avait terminé sur un bilan impeccable et une victoire à l'issue d'un match animé et spectaculaire (2-1). Seule fausse note : le but encaissé de Sturridge sur lequel il ne pouvait pas faire grand-chose à la 37eme. L'Anglais avait alors rétorqué à Marchisio, auteur de l'ouverture du score deux minutes plus tôt (35eme) suite à un corner joué à deux entre Candreva et Verratti, qui devrait encore faire partie du onze titulaire à Wembley dimanche soir. Balotelli avait signé le but de la victoire italienne peu après le retour des vestiaires (50eme) en battant Hart d'une tête piquée à la réception d'un centre de Candreva. La suite s'était avérée beaucoup moins heureuse. La Nazionale (3eme du groupe avec ces seuls 3 points) avait été éliminée d'entrée, comme l'Angleterre (un seul petit point au dernier match contre le Costa Rica, surprenant premier de la poule et futur quart-de-finaliste) !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.