Bleus : Deschamps veut faire fi de l'extra-sportif

Bleus : Deschamps veut faire fi de l'extra-sportif©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le samedi 24 septembre 2022 à 21h40

A la veille d'affronter le Danemark, Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, a notamment évoqué les nombreuses affaires qui secouent le football français ces derniers temps.



Ces derniers temps, le football français n'a pas été épargné, c'est le moins que l'on puisse dire. Or, à quelques semaines de la Coupe du monde 2022 au Qatar (du 20 novembre au 18 décembre), Didier Deschamps aimerait bien que le sportif reprenne le pas sur l'extra-sportif. Interrogé sur le sujet, quelques jours après la victoire des siens contre l'Autriche (2-0) au Stade de France, l'intéressé s'est montré clair. « Je comprends bien que toute l'attention soit focalisée sur les Bleus. Mais rien ni personne ne pourra perturber ma tranquillité et ma sérénité. S'il y a moins d'extra-sportif à gérer, c'est mieux car on a un défi sportif majeur à relever. Mais on ne peut pas dire que tout a toujours été un long fleuve tranquille avec les Bleus. Moi et mon staff sommes focalisé pour gérer les objectifs à court terme », a notamment déclaré le sélectionneur français, ce samedi.

Deschamps toujours aussi mystérieux pour Giroud

A la veille d'affronter le Danemark, lors de la dernière journée de la Ligue des nations, ce dernier a également été questionné sur le cas Olivier Giroud. « Il a beaucoup de soutien Olivier... Tant mieux, il le mérite. Après je n'impliquerai jamais les joueurs dans la sélection ou la non-sélection d'un autre. Ce n'est pas leur rôle. Tant mieux pour Olivier mais, à une époque, il aurait pu avoir ce soutien aussi. Je sais ce qu'il est capable de faire, a par la suite expliqué Deschamps, qui avait déjà laissé planer le doute sur l'attaquant de l'AC Milan jeudi soir. Il a des affinités avec certains joueurs plus que d'autres. Mais il a toujours eu un esprit collectif. Réponse début novembre. » A ce sujet, dimanche, à Copenhague, le deuxième meilleur buteur des Bleus (49 buts), derrière Thierry Henry (51), devrait débuter sur le banc, alors que Christopher Nkunku prendrait sa place dans le onze de départ, d'après les informations de L'Equipe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.