Messi élu meilleur joueur de l'année 2022 devant Mbappé et Benzema

Messi élu meilleur joueur de l'année 2022 devant Mbappé et Benzema©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 27 janvier 2023 à 22h15

Ce vendredi, le Guardian, célèbre média britannique, a dévoilé sa liste des 100 meilleurs joueurs de l'année 2022. Sur le panel des 206 personnes, 156 ont voté en faveur de Lionel Messi comme numéro 1. Le récent champion du monde avec l'Argentine devance notamment Kylian Mbappé, son dauphin, et Karim Benzema, qui a terminé à la troisième position de ce top 100.



Lionel Messi a été sacré meilleur joueur de l'année 2022 par le Guardian. Sacré champion du monde en décembre dernier après le sacre de l'Argentine face aux Bleus (3-3 ; 4 tirs au but à 2), le septuple Ballon d'Or figure à la première place devant Kylian Mbappé et Karim Benzema notamment. Erling Haaland et Luka Modric complètent le top 5 des meilleurs joueurs de la planète sur l'année d'après un panel de 206 spécialistes (joueurs, entraîneurs ou encore journalistes). On retrouve notamment l'ancien joueur de l'OL, Juninho, parmi les spécialistes, mais aussi Maicon, ancien joueur de l'AS Monaco. Tandis que Messi succède à Robert Lewandowski, sacré en 2020 et 2021, il faut descendre un peu afin de trouver un autre élément tricolore.

Griezmann et Giroud dans le top 30, Ronaldo hors du top 50



En effet, Antoine Griezmann apparaît à la 17ème position notamment devant deux éléments croisés en finale du dernier Mondial : Emiliano Martinez, le fantasque gardien de l'Albiceleste, qui se classe à la 20ème position ; et Enzo Fernandez, 21ème. Olivier Giroud, qui a été sacré champion d'Italie avec l'AC Milan, figure à la 30ème position, tandis qu'Aurélien Tchouaméni (45ème) et Lucas Hernandez (46ème) sont également dans le top 50 dans lequel n'apparaît pas Cristiano Ronaldo (51ème). Mike Maignan (74ème), Hugo Lloris (76ème), Raphaël Varane (85ème) Dayot Upamecano (86ème) sont les autres Français présents dans ce top 100 réalisé par le Guardian.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.