CM 2022 : L'Australie s'indigne des "souffrances" au Qatar

CM 2022 : L'Australie s'indigne des "souffrances" au Qatar©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365 : publié le jeudi 27 octobre 2022 à 19h00

Premier adversaire des Bleus lors du Mondial, le 22 novembre prochain, l'Australie est devenue la première équipe qualifiée pour la compétition à critiquer ouvertement les conditions liées à l'organisation du tournoi. Le non-respect des droits humains en particulier.



Un communiqué très critique et une position de première sélection à s'indigner pour l'Australie. Dans un communiqué officiel publié ce jeudi, l'équipe nationale australienne est devenue la première formation qualifiée pour le Mondial (20 novembre-18 décembre) à critiquer ouvertement le Qatar, surtout sur le thème du non-respect des droits humains.

"Nous reconnaissons les progrès significatifs et les réformes législatives qui ont eu lieu au Qatar ces dernières années pour reconnaître et protéger les droits des travailleurs et nous encourageons tous les acteurs à poursuivre dans cette voie des réformes. Toutefois, nous avons également appris que le tournoi a été associé à la souffrance de travailleurs migrants et de leurs familles et cela ne peut être ignoré", peut-on lire sur le communiqué officiel. 16 joueurs de l'équipe première sont également présents dans une vidéo afin d'expliquer cette prise de position.

Des changements jugés "incohérents"


Les "Socceroos" seront pour rappel les premiers opposants de l'équipe de France lors du tournoi, le 22 novembre prochain. Le groupe D comporte également les présences du Danemark et de la Tunisie. "Ces deux dernières années, nous nous sommes consacrés à comprendre et mieux connaître la situation au Qatar. Nous ne sommes pas des experts mais nous avons écouté des groupes tels qu'Amnesty (International), la FIFA et, plus important, des travailleurs étrangers au Qatar", expliquent-ils. Les joueurs de la nation classée 38ème au classement FIFA ont également mis en avant les réformes prises par les autorités qataries autour des conditions de travail dans le pays, estimant que les changements étaient "incohérents".



La Fédération australienne a demandé une tolérance plus importante à propos des relations homosexuelles, actuellement illégales au Qatar. "En tant que sport le plus multiculturel, diversifié et inclusif de notre pays, nous pensons que chacun devrait pouvoir se sentir en sécurité et libre d'être soi-même", a clamé l'instance. Pour rappel, certains capitaines d'équipes européennes porteront des brassards aux couleurs arc-en-ciel et le message "One Love" durant la compétition, dans le cadre d'une campagne anti-discriminations LGBT.


 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.