CM 2022 :  L'arbitre de France-Maroc a porté bonheur aux Marocains

CM 2022 :  L'arbitre de France-Maroc a porté bonheur aux Marocains©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 13 décembre 2022 à 13h29

Le Mexicain César Ramos, qui arbitrera la demi-finale du Mondial qatari entre la France et le Maroc, a déjà officié lors d'un match des Lions de l'Atlas au premier tour, et il leur avait porté chance.



C'est désormais officiel : César Ramos sera l'arbitre de la deuxième demi-finale de la Coupe du monde 2022 entre la France et le Maroc, programmée mercredi soir (20h heure française) au stade Al-Bayt d'Al-Khor. Âgé de 38 ans, ce Mexicain avait déjà officié lors du Mondial 2018 en Russie, lors des matchs de poule Brésil-Suisse et Pologne-Colombie, ainsi qu'à l'occasion du huitième de finale entre l'Uruguay et le Portugal. Au Qatar, il a déjà arbitré trois rencontres, et ce sera donc la quatrième. Il a distribué trois cartons jaunes lors du match entre le Danemark et la Tunisie dans le groupe des Bleus (0-0), et deux autres aux Suisses lors de leur humiliante défaite contre le Portugal en huitièmes de finale (1-6).

Entre ces deux rencontres, César Ramos avait aussi arbitré celle entre la Belgique et le Maroc. Et il a porté bonheur aux Lions de l'Atlas, vainqueurs 2-0 de ce duel face au troisième du dernier Mondial. Il a aussi donné deux avertissements, un à l'ancien Lillois Amadou Onana et un autre au Marocain Abdelhamid Sabiri au bout du temps additionnel. Un bon signe pour le premier pays africain de l'histoire à atteindre le dernier carré d'une Coupe du monde ? On va vite le savoir. Ce qui est certain, c'est qu'il sera assisté de ses compatriotes Alberto Morin et Miguel Hernandez mercredi soir, alors que le Canadien Drew Fischer sera en charge de la VAR. Et s'il a donc distribué peu de cartons jaunes, et aucun rouge, en Coupe du monde, cet arbitre a la main plus leste dans le championnat mexicain. C'était notamment le cas le 8 novembre dernier, lors de la rencontre entre les Tigres d'André-Pierre Gignac et Florian Thauvin et Necaxa, avec pas moins de sept avertissements et deux expulsions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.