Bleus - Deschamps : "On doit inverser cette tendance"

Bleus - Deschamps  : "On doit inverser cette tendance"©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 06 septembre 2021 à 19h25

Succédant à Hugo Lloris en conférence de presse, Didier Deschamps a mis en avant le besoin d'inverser la tendance des résultats obtenus par l'équipe de France, qui reste sur 5 matchs nuls consécutifs. Mardi, les Bleus affronteront la Finlande dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 (20h45).



Didier Deschamps a bien conscience, comme ses joueurs, que la dynamique des Bleus n'est pas la plus optimale. Depuis 5 matchs, l'équipe de France ne gagne plus. Contre la Hongrie (1-1), le Portugal (2-2), la Suisse (3-3 durant le temps réglementaire), la Bosnie puis l'Ukraine (1-1) la sélection tricolore n'a jamais su trouver le chemin de la victoire. Alors à la veille de recevoir la Finlande mardi soir à Lyon dans l'optique des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, le sélectionneur bayonnais a confié son ambition première, ce lundi en conférence de presse. Celle de retrouver la victoire. "Sur ces deux matchs (la Bosnie et l'Ukraine, ndlr), on a été plus dans la réaction que dans l'action, avec des scénarios pas en notre faveur. On en a conscience. Demain on doit inverser cette tendance. L'efficacité défensive est importante aussi, c'est une période moins heureuse, de par les résultats", a-t-il expliqué.

Koundé suspendu deux matchs, Ben Yedder rappelé par précaution en raison de la gêne de Coman

Confirmant par ailleurs que Jules Koundé, expulsé face à la Bosnie, avait pris deux matchs de suspension, Deschamps a indiqué que Kingsley Coman souffrait d'une douleur au mollet. Par précaution, il a rappelé l'attaquant de l'AS Monaco, Wissam Ben Yedder, qui rejoindra le groupe France ce lundi soir. Au sujet de l'opposition que devrait proposer la Finlande, le champion du monde 1998 a expliqué s'attendre à un match relevé : "Ils vont tout faire pour nous compliquer la tâche demain. Ils ont une organisation bien précise, avec une défense renforcée, une capacité à se projeter devant. On sait que ce n'est jamais facile. Après, on sait ce qu'on a à faire."

Enfin, il a eu quelques mots envers Karim Benzema, qui retrouvera Lyon demain, après avoir été un élément très important de l'OL entre 2004 et 2009, avant de rejoindre le Real Madrid. "C'est un moment particulier sur le plan émotionnel. Il est attaché à cette ville, ce club. Je ne vais pas parler à sa place. C'est un match spécial pour lui, ça ne peut que lui donner encore plus d'énergie positive", a jugé Deschamps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.