Bleus : Deschamps insiste, "ce n'est pas une rechute" pour Benzema

Bleus : Deschamps insiste, "ce n'est pas une rechute" pour Benzema©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le dimanche 20 novembre 2022 à 11h35

Karim Benzema a bien été blessé sur son autre jambe, par rapport à celle où il était déjà touché auparavant. Didier Deschamps et Antoine Griezmann font part de leur désolation face à la fatalité, mais aussi de leur mobilisation.



Didier Deschamps martèle l'explication : "Ce n'est pas une rechute." Le sélectionneur des Bleus, invité sur TF1 dimanche, a détaillé la blessure malheureuse de Karim Benzema à l'entraînement samedi : "C'était son ischio sur l'autre jambe, là c'est devant... Tout avait été fait. C'est arrivé dans le jeu, tout était sous contrôle et c'était une étape de plus. Ce n'est même pas sur une accélération ou une frappe... Ça n'est jamais le bon moment, mais ça peut arriver à l'entraînement." Un peu agacé face aux questions, par ce qu'il estime être une recherche permanente de polémiques, il rappelle l'exemple également récent de Christopher Nkunku, forfait mardi de la même manière après une blessure à l'entraînement - alors que le joueur de Leipzig, en pleine bourre, était lui au top physiquement.

"Ça ne fait jamais plaisir, ça ne donne pas le sourire et tout le monde est triste", poursuit le coach des Bleus, qui n'a pas le choix que de regarder vers l'avant. "On a un objectif et un groupe solidaire, de qualité sur et en dehors du terrain. J'ai confiance en eux, j'en suis convaincu." Antoine Griezmann, lui, a rapidement vu sur le visage de son coéquipier "que ce n'était pas bon signe" : "Il était triste dans le bus, il se posait des questions." Dans le ton de son entraîneur, l'attaquant de l'Atlético garde le moral : "C'est un coup dur, mais c'est aussi important pour nous de ne pas baisser les bras." En mettant l'accent, encore et toujours, sur l'Australie qui se profile dès mardi pour ouvrir la compétition de l'équipe de France. Vivement le terrain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.