Coupe de France : Sedan, la lente régression

Coupe de France : Sedan, la lente régression©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365 : publié le mercredi 07 avril 2021 à 10h00

Placé en liquidation judiciaire en 2013, le Club Sportif Sedan Ardennes, vainqueur de deux Coupes de France (1956 et 1961), reçoit Angers, ce mercredi en huitièmes de finale de la compétition (16h45). Une opportunité, peut-être, de renouer avec son glorieux passé.



C'est peu dire que le temps a produit certains effet sur le Club Sportif Sedan Ardennes (CSSA). Fondée le 2 novembre 1919, la formation ardennaise a su vivre quelques joies, comme par exemple une série incroyable de 39 matchs consécutifs sans défaite en 1955, en passant par deux sacres en Coupe de France (1956 et 1961), parvenant également en finale de la compétition à trois reprises supplémentaires (1965, 1999 et 2005), pour des défaites. Globalement, le début des années 2000 a coïncidé avec quelques dates-clé. Après une montée en Ligue 1 survenue en 1999, Sedan a pu se qualifier en Coupe Intertoto (2000) et UEFA (2001), allant jusqu'à atteindre le premier tour de la compétition.

Un "vrai" public en carton dans les tribunes

En 2007, une descente en Ligue 1 a néanmoins précipité une terrible chute, dont le climax a été connu en 2013, avec un redressement puis une liquidation judiciaire. Désormais pensionnaire de National 2, et cela depuis la saison 2017-2018, Sedan accueille Angers, ce mercredi en huitièmes de finale de la Coupe de France (16h45). Privée de championnat, l'équipe dirigée par Olivier Saragaglia a disputé un match amical face au Stade de Reims, le 27 mars dernier, pour combler son manque de rythme, avec une défaite finale (2-0).

Contre Angers, ce mercredi, les joueurs pourront compter sur un "vrai" public en carton afin de les guider vers un éventuel exploit dans cette période de huis clos. En effet, dans les tribunes du Stade Dugauguez on pourra observer des silhouettes en PVC alvéolaire qui seront accrochées sur les sièges. Elles ont été faites sur les images authentiques supporters. Il faudra au moins ça aux sangliers pour tenter de faire tomber Angers, onzième de Ligue 1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.