USA : Treize Français cette saison en MLS, onze joueurs et deux coachs

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 23 février 2024 à 20h56

L'exercice 2024 de Major League Soccer (sur l'année civile, comme toujours) a déjà débuté, mais le gros de la première journée a lieu samedi et dimanche. Avec un certain nombre de représentants hexagonaux.

Joueurs : Un parfait 4-4-2

On ne présente pas Hugo Lloris qui, au Los Angeles FC, sera une des nouveautés majeures de la saison de Major League Soccer aux Etats-Unis, toutes nationalités confondues. Il y aura dix autres joueurs français sur la ligne de départ, avec des profils beaucoup plus classiques de joueurs souvent dans la norme en Ligue 2 et qui profitent d'un niveau américain encore proche pour tenter une expérience.

De quoi former un parfait 4-4-2 avec d'abord les défenseurs Rudy Camacho (champion avec Columbus) et Paul Marie (San Jose), vétérans de la colonie avec des présences respectives depuis 2018 et 2019, ainsi qu'Adilson Malanda (Charlotte) et Arnaud Souquet (Chicago) qui jouait à Montpellier jusqu'en 2023 ; les milieux Rémi Walter (Kansas City), Tristan Muyumba (Atlanta), Jean-Claude Ngando (Vancouver) et l'autre petit dernier Djibril Diani, seule arrivée française avec Hugo Lloris de cette nouvelle saison, en provenance de Caen et qui rejoint Adilson Malanda à Charlotte - seule franchise, donc, avec deux joueurs tricolores ; et enfin les attaquants Kévin Cabral (Colorado) et Bertin Jacquesson (Salt Lake) qui n'était pas sur la feuille de match pour affronter Lionel Messi et Luis Suarez lors du match d'ouverture chez l'Inter Miami (2-0), dans la nuit de mercredi à jeudi.

Entraîneurs : Nancy le champion, Courtois le bizut

A Columbus, Wilfried Nancy dirige Rudy Camacho qui a pu parfaitement l'intégrer, ce dernier abordant donc sa septième année en MLS. Le mélange a très vite et très bien pris, avec un titre dès la première saison de celui qui avait déjà officié précédemment à Montréal, où il était présent depuis 2005 et à partir de 2011 à l'Impact - devenu ensuite CF Montréal. Il a même adopté la double nationalité franco-canadienne en 2016.

Son successeur au Québec, cette année, se nomme Laurent Courtois, bien connu des suiveurs du football français. Et plus particulièrement de Toulouse, Istres ou Grenoble, les trois clubs majeurs de sa carrière de joueur durant les années 2000. C'est lui aussi un connaisseur de la MLS, puisqu'il s'y est exilé à Los Angeles en tant que joueur puis coach adjoint. Après un autre passage de deux ans à Columbus avec les jeunes, son heure de n°1 est venue dans une ville où la présence d'un entraîneur francophone est toujours très bienvenue - après Rémi Garde, Thierry Henry et Wilfried Nancy.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.