PSG : Neymar change d'avis

PSG : Neymar change d'avis©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 01 janvier 2021 à 09h00

La star du PSG Neymar a finalement décidé de ne pas prendre part au réveillon géant qu'il devait organiser au Brésil.

Neymar est revenu à la raison. Alors qu'il prévoyait d'organiser une réception monumentale avec au moins 150 personnes pour fêter le passage à l'année 2021, l'attaquant du PSG a changé de plans au dernier moment. Touché par les critiques dont il a été la cible de la part de l'opinion publique dans son pays, il est revenu à quelque chose à de plus classique, discret et privé. C'est ce qu'a révélé son agence de communication. « Neymar ne va pas organiser de fête pour le réveillon. Nous sommes en pleine pandémie et il se trouve avec ses amis et sa famille », ont indiqué ses porte-paroles au quotidien O Stado Sao Paulo.

Neymar ne digère pas

Lors des dernières années de 2020, Neymar a fait du yacht avec ses amis les plus proches dans l'Etat de Santa Catarina. Une station balnéaire très visitée à cette période de l'année. C'était assez loin de Rio et de sa résidence de Portobello, à Mangaratiba. C'est là que devait se tenir la fête et elle se serait bien déroulée finalement malgré l'absence de son organisateur. Trop de dépenses ont été fêtes (630000€) pour que tout soit annulé au dernier moment, sans oublier les invités de prestige qui avaient réservé leur soirée. Un rassemblement qui risque malgré tout de faire couler de l'encre, au vu de la situation compliquée que traverse le Brésil.

Nul doute que Neymar en aura gros sur le cœur après avoir raté ce qu'il espérait être comme un moment inoubliable. A ses proches, il n'a pas manqué de confier son immense désillusion. « Ils ont flingué mon réveillon par pure jalousie », a-t-il déclaré en faisant référence aux médias. A présent, l'ex-Barcelonais va essayer de profiter de ses derniers jours de vacances avant de rentrer à Paris. La reprise de l'entrainement avec le PSG est programmée le 4 janvier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.