Mort de Maradona : un employé des pompes funèbres licencié pour une photo avec la dépouille

Mort de Maradona : un employé des pompes funèbres licencié pour une photo avec la dépouille©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le vendredi 27 novembre 2020 à 17h32

Se trouvant l'espace d'un instant avec la dépouille du corps de Diego Armando Maradona, un employé de l'entreprise de pompes funèbres en charge de la préparation du corps s'est pris en photo avec. Il a été licencié.

En larmes devant la disparition de Diego Armando Maradona - décédé mercredi des suites d'un arrêt cardiaque, l'Argentine doit déjà composer avec une forte polémique.


En effet, le média TYC Sports indique qu'un employé de l'entreprise de pompes funèbres en charge de la préparation du corps d'El Pibe de Oro s'est pris en photo avec la dépouille du légendaire numéro 10. Diffusée sur les réseaux sociaux, la photo a engendré une grande indignation. Le salarié - Diego Molina - s'affiche pouce levé, au-dessus de Maradona.



D'après des informations de TN, un autre média argentin, l'employé a été licencié par son entreprise. Il aurait de plus, présenté ses excuses à la famille de Maradona. Une autre photo commence à circuler sur les réseaux sociaux, et deux autres individus - Claudio Fernandez et son fils Claudio Ismael - présents à côté de la dépouille, se font aussi remarquer d'une manière peu valorisante. L'Argentine, dans son ensemble, s'est montrée indignée.

"Je m'excuse auprès de la famille de Maradona"

Au micro de Radio 10, Claudio Fernandez s'est justifié. "Je fais partie de ceux qui ne pensent pas à prendre des photos de cercueils ou de défunts par respect. Comment te dire? Nous étions en train de l'installer, prêts à le porter. Mon fils, comme tous les enfants, a levé le pouce et a pris la photo. Je demande à chacun respect et pardon. J'ai rendu service au père de Maradona, à son beau-frère, et je ne l'ai jamais fait. J'étais avec Maradona de près dans la vie. Et je ne l'ai pas fait dans la vie, sachant qu'il est mon idole, je ne le ferai pas quand il mourra. Il n'y a aucune intention. Je sais que beaucoup de gens ont été offensés, je sais qu'ils l'ont mal pris. Ils m'appellent de partout.

J'ai reçu des menaces. Je viens du quartier, ils me connaissent. Ils me disent qu'ils vont me tuer, qu'ils vont casser mon camion, menacer mes enfants, et je ne suis pas ce genre de personne. Cette photo n'a pas été prise de mon téléphone, elle a été prise d'un autre, c'est le pire. Je n'ai jamais pensé qu'ils allaient la télécharger ou qu'ils allaient la transmettre à un groupe ou la rendre virale. Je m'excuse auprès de la famille Maradona", a expliqué Fernandez, dans des propos rapportés par Olé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.