Côte d'Ivoire : Faé affirme ses ambitions pour les Éléphants

Patrick Juillard, Media365, publié le mardi 27 février 2024 à 15h35

Maintenu à son poste, le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, Emerse Faé, est revenu sur son arrivée à la tête des futurs champions d'Afrique et a évoqué ses ambitions pour l'avenir.

Que de chemin parcouru par Emerse Faé en un peu plus d'un mois. Appelé à succéder à Jean-Louis Gasset sur le banc de la Côte d'Ivoire, l'ex-adjoint du technicien français se doutait-il qu'il brandirait la CAN au milieu de ses joueurs à l'issue de cette édition 2023 ? Invité de Canal+ Afrique lundi, celui qui a été confirmé au poste de sélectionneur des Éléphants est revenu sur l'ambiance particulière de son arrivée aux manettes, après une humiliation historique contre la Guinée équatoriale (0-4) qui compromettait alors la qualification pour les huitièmes de finale de l'épreuve.

« L'ambiance dans le vestiaire était catastrophique, personne ne parlait, tout le monde avait le visage couvert et les yeux pleins de larmes », s'est souvenu Emerse Faé, nommé le jour de son quarantième anniversaire. « Le président m'a appelé pour me demander si je me sentais capable de remplacer l'entraîneur démissionnaire, et je n'ai pas hésité à relever le défi, même avec les rumeurs sur Hervé Renard. »

Objectif Coupe du Monde 2026 pour les Éléphants

Conforté, Emerse Faé sait que son équipe sera désormais attendue au tournant mais relève le défi. L'ancien Nantais et Niçois affirme ses ambitions. « Nous avons deux objectifs : nous qualifier pour la prochaine Coupe d'Afrique et aller défendre notre titre au Maroc, et nous qualifier pour la prochaine Coupe du Monde en atteignant au moins les quarts de finale », poursuit celui qui était flanqué de son adjoint Guy Demel, avant de réagir à l'appel du pied de Tiémoué Bakayoko.

« Tiémoué Bakayoko est un très grand joueur, il l'a démontré à Monaco, mais son profil n'est pas une priorité pour l'équipe nationale de Côte d'Ivoire. Les binationaux ne doivent pas venir en sélection par défaut. On a mis un état d'esprit sur cette dernière CAN qu'on ne peut pas laisser », a répondu Emerse Faé, qui n'est donc pas prêt à ouvrir son groupe à n'importe quelles conditions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.