Liverpool : Accusé de xénophobie, Klopp se défend

Liverpool : Accusé de xénophobie, Klopp se défend©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 19 octobre 2022 à 15h11

Jürgen Klopp, accusé de xénophobie après ses propos sur les propriétaires étrangers de Manchester City, de Newcastle mais aussi du PSG, s'est expliqué en conférence de presse.



"Il y a trois clubs dans le football mondial qui peuvent faire ce qu'ils veulent financièrement. C'est légal d'accord, mais ils peuvent faire ce qu'ils veulent." Cette déclaration de Jürgen Klopp, avant la victoire arrachée par son équipe de Liverpool contre Manchester City grâce à un but de Mohamed Salah (1-0), n'a pas fini de faire du bruit. L'entraîneur des Reds visait particulièrement le club de Pep Guardiola, mais aussi Newcastle et le Paris Saint-Germain, qui ont tous des propriétaires étrangers. Ensuite taxé de xénophobie lors de ce week-end particulièrement tendu, le technicien allemand a contre-attaqué mardi lors d'une conférence de presse où il s'est longuement expliqué sur ces accusations, assurant qu'il n'était absolument pas xénophobe.

"Si quelqu'un comprend mal ou veut mal comprendre cela..."

"Je me connais. Et vous ne pouvez pas m'accuser de quelque chose qui est à des kilomètres de ma personnalité. Si je l'étais (xénophobe), je détesterais ça. Je me détesterais être comme ça. J'ai dit beaucoup de fois des choses qui prêtaient un peu à confusion. Ce n'était pas intentionnel, juste parfois vous dites des choses et vous pensez : « Oh mon Dieu ! Ça peut être interprété comme ça ! » Je sais ce que j'ai pensé quand je l'ai dit. Si quelqu'un comprend mal ou veut mal comprendre cela, je ne peux pas le changer. Dois-je faire attention ? Je sais depuis des années que je ne fais pas toujours assez attention. J'essaierai de le faire à l'avenir", a expliqué Klopp, visiblement très touché. Et cette conférence de presse ne sera pas sa seule réponse à ces accusations. Le Liverpool Echo rapporte que le club de la Mersey a décidé de porter plainte contre deux publications, dont le respectable Times, car on pouvait notamment lire d'en l'une d'entre elles que les commentaires de Klopp étaient "à la limite de la xénophobie".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.