Premier League : Arsenal s'en contentera...

Premier League : Arsenal s'en contentera...©Media365

Thomas Siniecki, Media365, publié le mercredi 16 décembre 2020 à 21h55

Arsenal, au moins, n'a pas concédé de quatrième défaite consécutive en Premier League. Les Gunners s'en sont sortis avec un nul mercredi soir contre Southampton (1-1) à l'Emirates, à l'occasion de la treizième journée.



On en viendrait presque à penser que c'est un bon point, ce qui demeure inquiétant pour les Gunners. Arsenal n'a donc pas perdu mercredi contre Southampton (1-1), et la correctionnelle n'était encore pas loin. Le troisième de Premier League a manqué d'ambition en fin de match, face à une équipe aux abois et (encore) réduite à dix. C'est d'abord Theo Walcott, l'ancien de la maison, qui a ouvert le score sur un contre concédé à nouveau bien trop facilement par les joueurs de Mikel Arteta (18eme). Cette fois, Arsenal a au moins eu le mérite de ne pas céder à la débandade.

Après une première occasion pour Bukayo Saka (38eme), celui-ci a mené la révolte au retour des vestiaires, percutant avant de servir Eddie Nketiah qui remisait pour Pierre-Emerick Aubameyang, enfin buteur (1-1, 52eme). Le Gabonais était resté muet lors des cinq derniers matchs, il n'avait plus marqué depuis la victoire d'Arsenal à Manchester United (0-1) le 1er novembre. Puis la spéciale des Gunners ces derniers temps est vite arrivée : l'expulsion de Gabriel, cette fois pour deux avertissements en quatre minutes (62eme).

Il y a ensuite eu une tête partout sur la barre, celle de Redmond pour les visiteurs (70eme) puis celle de Holding (90eme+2) en faveur des locaux, qui auraient donc pu réussir un véritable hold-up. C'est désormais le pire départ d'Arsenal, quinzième, depuis 1975. "On n'a pas eu le temps de réfléchir, résume Arteta, dans la lessiveuse (sur Sky Sports). Quand on ne peut pas gagner, il faut ne pas perdre. Les gars ont bien défendu." Derrière Southampton, à noter enfin la confirmation du réveil d'Everton à Leicester (0-2).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.