Bayern Munich - Tuchel : « Nous devons nous remettre en cause »

Bayern Munich - Tuchel : « Nous devons nous remettre en cause » ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le dimanche 10 décembre 2023 à 10h54

Défait dans les grandes largeurs contre Francfort (5-1) samedi en Bundesliga, le Bayern Munich a concédé sa première défaite de la saison. L'entraîneur n'est actuellement pas sur la sellette mais on assiste peut-être à un début de quelque chose.



Celle-là, personne ne l'avait vu venir. Invaincu en championnat et après avoir « laissé » que quatre points depuis le début de la saison, le Bayern Munich s'est totalement pris les pieds dans le tapis samedi soir contre Francfort à l'occasion de la 14ème journée de Bundesliga. Et le moins que l'on puisse dire est que l'ancienne équipe de Randal Kolo Muani n'a pas fait dans la dentelle (5-1). L'avenir nous dira si cette défaite, la première de la saison actuelle - la dernière remonte au 20 mai dernier contre Leipzig - était annonciatrice de quelque chose ou pas. Si d'un point de vue comptable, la formation bavaroise (2ème) reste dans les pas du leader (Bayer Leverkusen, 35 points contre 32), l'écart au score et surtout, la manière, ternissent un peu plus le tableau.

« Nous devons nous remettre en cause, a d'emblée prévenu Thomas Tuchel en conférence de presse. Nous méritons amplement cette défaite, même si ce match a été curieux sachant que Francfort s'est procuré cinq occasions  ». On n'en voudra pas à l'ancien technicien du PSG de chercher quelques explications mais on peut également lui rappeler dans quelles circonstances son équipe a pris ces buts. Au moins trois des cinq adverses sont intervenus après des erreurs individuelles adverses, d'abord Neuer (31'), puis Kimmich (36') et enfin Dayot Upamecano (50').

Un (tout) début de crise ?

« Avec ce score, c'est difficile de trouver des circonstances atténuantes, reconnait l'Allemand auprès de la Sky. Je suis suffisamment lucide pour savoir que j'ai commis des erreurs, que ce soit quant à la composition de mon onze de départ ou nos dispositions tactiques. » La titularisation de Choupo-Moting en tant que meneur de jeu n'a par exemple pas été une franche réussite. Faut-il y voir le début d'une crise pour autant ? Oui et non.

Comme il le dit lui-même, Thomas Tuchel n'a pas été très inspiré en laissant Thomas Müller sur le banc de touche au coup d'envoi. Surtout, ses hommes ont bénéficié, à la suite de l'annulation de leur match contre l'Union Berlin pour cause de neige, d'un temps de récupération supplémentaire. Avec dix jours de « repos » dans les jambes, il est difficilement acceptable de prendre une telle veste. Mais le Bayern Munich est aussi capable de prendre une leçon un jour puis d'enchaîner les claques à son tour ensuite. Il suffit de se rappeler la saison dernière où le FCB a coiffé sur le poteau le Borussia Dortmund pour le titre. Face à Manchester United ce mardi, pour le compte de la dernière journée de la phase de poules de la Ligue des Champions, tout le monde guettera la réaction des Bavarois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.