Paris 2024 - Estanguet : "Il n'y a pas de sujet autour de la chanson des Enfoirés"

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 05 mars 2024 à 10h26

Tony Estanguet préfère garder de la hauteur au sujet de la parodie des Enfoirés, clairement offensive à l'encontre de Paris 2024 (cérémonie d'ouverture le 26 juillet). Aucun des griefs habituels n'y est oublié.

Les Enfoirés n'y sont pas allés de main morte le week-end dernier par rapport à Paris 2024, en qualifiant notamment le grand rendez-vous à venir de "Jeux bloqués dans le métro" sur l'air de Heal The World de Michael Jackson. Ou encore d'un "énorme bordel tout l'été, on va vivre un enfer à pied, en caisse, en RER, bienvenue aux Jeux de Paris !" Il a aussi été mention des "pickpockets de la ligne 12" ou encore de la Seine qui ne serait "pas la Badoit", référence aux épreuves de nage attendues dans le fleuve de la capitale.

"Plus de 1 000 euros pour du taekwondo"

"Tu attraperas le choléra", "les épreuves de pollution synchronisée" complètent le tableau concernant la natation en eau libre (la nage du triathlon est aussi concernée), sans oublier le prix des tickets : "Plus de 1 000 euros pour du taekwondo", "tu as dû t'endetter pour acheter un seul petit billet", nous rappellent ainsi Michaël Youn et Patrick Fiori, dédiés au sein de la fameuse troupe pour interpréter cette parodie - l'humoriste étant grimé en porteur de la flamme olympique. L'impact sur l'hôtellerie n'est pas oublié non plus : "Cet été à Paris, les hôtels sont hors de prix, moi j'ai loué mon studio 14 000 euros."

Tony Estanguet a été invité à réagir et, dans le ton de sa ministre des Sports (voir vidéo plus haut), préfère botter gentiment en touche (pour RMC Sport) : "Une touche d'humour ne fait jamais de mal. Je prends ça avec beaucoup de détachement, c'est important aussi de garder un peu d'autodérision. Il n'y a évidemment pas de sujet pour moi autour de cette chanson." Le patron du comité d'organisation "reste concentré sur la réussite de Paris 2024" : "La petite musique est alimentée par certains, par d'autres.... Mon enjeu, c'est de rester concentré sur ce qu'il nous reste à faire pour le 26 juillet et cette belle cérémonie d'ouverture. Pour le moment, je n'ai pas d'inquiétude." Le triple champion olympique de canoë continue d'affirmer que le plan, pour le moment, se déroule "plutôt bien" et comme prévu selon ses indicateurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.