Tour de France : Les équipes Uno-X et Israel-Premier Tech présentes en 2023

Guillaume Marion, Media365, publié le mercredi 04 janvier 2023 à 13h30

Ce mercredi, les organisateurs du Tour de France ont annoncé les noms des 22 équipes qui prendront le départ de l'édition 2023 à Bilbao dans quelques semaines (du 1er au 23 juillet).

En 2023, sur la Grande Boucle, il y aura une formation française de moins au départ par rapport aux dernières éditions. En effet, alors que six équipes issues de l'Hexagone ont pu faire le Tour de France ces trois dernières années, elles ne seront que cinq dans quelques mois. A savoir, AG2R Citroën, Arkéa-Samsic, Cofidis, Groupama-FDJ et TotalEnergies. La disparition de l'équipe Bamp;B Hotels, le projet de Jérôme Pineau qui n'a pu se concrétiser, amène donc à cette situation. De ce fait, comme annoncé ce mercredi matin par les organisateurs, les équipes invitées en 2023 seront Uno-X et Israel-Premier Tech, évoluant actuellement en "ProTeams", l'antichambre de la première division. Du 1er au 23 juillet prochains, on pourrait retrouver sur les routes de France les frères Johannessen, Tobias et Anders, qui ont montré de belles choses ces derniers temps, ainsi qu'Alexander Kristoff d'un côté ou encore Chris Froome, Jakob Fuglsang, Dylan Teuns, Simon Clarke et Hugo Houle de l'autre.


« C'est une sélection sans surprise »

En premières positions en deuxième division, TotalEnergies et Lotto-Dstny (anciennement Lotto-Soudal) seront également de la partie. Invité à réagir à cette actualité, Christian Prudhomme a été clair sur le sujet. « C'est une sélection sans surprise. Parfois le choix est compliqué, en l'occurrence il ne l'est pas vraiment. Un trou se crée derrière le 22 meilleures équipes mondiales qu'on peut regretter d'ailleurs. (...) Il y a eu cinq équipes françaises sur le Tour entre 2009 à 2019, sauf en 2010 où il y en avait eu que quatre. C'est uniquement grâce à Bamp;B qu'il y a eu une équipe française de plus ces trois dernières années. Mais manifestement ça n'a pas suffi qu'elle fasse le Tour de France, a notamment déclaré le le directeur de la Grande Boucle, dans des propos recueillis par l'AFP. C'est une belle représentation française et de toute façon c'était le maximum possible règlementairement. » Désormais, rendez-vous en juillet !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.