Tour de France 2023 : Vingegaard valide le parcours mais aurait aimé plus de contre-la-montre

Tour de France 2023 : Vingegaard valide le parcours mais aurait aimé plus de contre-la-montre©panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 29 octobre 2022 à 18h20

Tenant du titre sur le Tour de France, Jonas Vingegaard a confié apprécier ce que propose le parcours de l'édition 2023 malgré la faible place laissée au contre-la-montre.



Jonas Vingegaard était le grand absent ce jeudi. Invité à participer au Critérium de Singapour organisé par le Tour de France, durant lequel il portera ce dimanche le maillot jaune, le vainqueur du dernier Tour de France n'a pas assisté à la présentation du parcours 2023, aux accents très montagneux. A la veille de la course organisée dans la ville-état, le Danois s'est présenté face à la presse alors que les bruits de couloir concernant son programme de la saison prochaine se multiplient. Jonas Vingegaard ne l'a pas caché, le Tour de France 2023 propose « un bon parcours ». « Il y a un peu de tout, de longues ascensions en montagne, il n'y a pas beaucoup de contre-la-montre mais il me semble que c'est un parcours intéressant », a-t-il ajouté. En effet, seule la 16eme étape tracée entre Passy et Combloux proposera 22 kilomètres d'effort solitaire chronométré. Réaliste, le vainqueur de la dernière Grande Boucle sait que cela ne joue pas en sa faveur. « J'aurai apprécié qu'il y ait un peu plus de contre-la-montre. Quand il y a une étape de ce type à l'approche de l'arrivée de la course, c'est à mon avantage, a affirmé le coureur de l'équipe Jumbo-Visma. Evidemment, ça aurait été mieux qu'il y en ait un peu plus mais c'est comme ça. Je continue de penser que c'est un bon parcours. »

Vingegaard : « Ma préférence va au Tour de France »

Alors que le parcours du Giro 2023 proposera trois étapes contre-la-montre pour un peu plus de 70 kilomètres, Jonas Vingegaard admet ne pas avoir pris sa décision pour la saison prochaine. « On n'a pas encore abordé le sujet. Toutes les options sont sur la table, a affirmé le Danois, qui a déjà un avis sur la question. Ça pourrait être le Tour de France, ça pourrait être le Giro, on ne sait pas encore. Ma préférence va au Tour de France. Je pense que ça serait le Tour mais si l'équipe a une autre idée en tête, ça sera ainsi. » La question sera de savoir si l'équipe Jumbo-Visma veut répartir ses leaders sur les trois Grand Tours ou mettre en place un assaut majeur sur la Grande Boucle avec Primoz Roglic aux côtés de Jonas Vingegaard. « Pendant le dernier Tour de France, je pense qu'on a montré qu'on pouvait travailler ensemble, a assuré ce dernier. On peu vraiment bien travailler ensemble et être de bon co-leaders. » S'il est ambitieux, souhaitant « gagner les trois Grands Tours » dans sa carrière, le coureur de 25 ans ne veut pas aller trop vite. « Je ne suis pas prêt pour faire le Giro et le Tour de France dès l'année prochaine mais ça reste une possibilité à l'avenir, assure-t-il. La question est de savoir ce que l'équipe veut et ce que nous voulons. Si j'émets le souhait de participer au Giro, ils en prendront compte. » Un choix qui s'annonce cornélien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.