Que deviens-tu, Bernard Thévenet ?

Que deviens-tu, Bernard Thévenet ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 20 juillet 2022 à 22h59

Il est un des trois derniers vainqueurs français du Tour. Peu avant Bernard Hinault et le regretté Laurent Fignon, Bernard Thévenet l'avait emporté deux fois. Toujours en pleine santé à 74 ans, il continue d'arpenter ses routes.



Comme un hommage permanent à la mémoire de Raymond Poulidor, pour qui il était inconcevable jusqu'à son dernier souffle de ne pas parcourir le Tour au sein de sa caravane, un de ses derniers adversaires Bernard Thévenet continue de faire perdurer la mémoire de cette époque chérie des années 1970. Le vainqueur des éditions 1975 et 1977 fait désormais partie de l'organisation de la course au sein d'ASO, en tant qu'ambassadeur du Tour. Ce qui lui permet d'offrir avis et anecdotes à profusion à l'attention de tous les suiveurs, notamment les médias. Mais pas seulement... Lundi, à l'occasion de la journée de repos à Carcassonne, il dédicaçait ainsi son livre dans une maison de la presse située au centre-ville.

La veille, à Rodez, il s'affichait avec le maire à la tribune au départ, avant de trôner au château de Foix mardi en compagnie de son patron Christian Prudhomme. Au départ du Tour, pour France Télévisions, il exprimait aussi ses opinions du moment par rapport à son vélo de toujours, "content de voir qu'il revienne à la mode pour l'écologie comme pour la santé". Mais... "Le vélo électrique, c'est super car ça permet à des gens de refaire du vélo, mais il y a un moteur et on ne fait pas passer d'examen. N'importe qui peut remonter sur un vélo, même ceux qui n'en ont pas fait depuis 25 ans, donc au début c'est dangereux. Il faudrait changer la législation et réapprendre un peu le code de la route, ça ne ferait pas de mal." Thévenet, l'ambassadeur du Tour mais aussi de sa bicyclette tant aimée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.